Afghanistan: les collégiennes et lycéennes vont revenir en cours

ATS

21.9.2021 - 09:36

Les collégiennes et lycéennes afghanes seront autorisées «aussi vite que possible» à retourner à l'école, a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement taliban, alors que les restrictions ciblant les femmes se sont multipliées ces dernières semaines en Afghanistan.

ATS

21.9.2021 - 09:36

epa09478123 Afghan students are seen at Mirwais Neeka University in Kandahar, Afghanistan, 20 September 2021. Taliban officially announced on 12 September a segregation of male and female students in all government and private universities of the country. Educational institutions are required to have separate buildings for male and female students, in the absence of which, they will attend class in the same building but at different timings. There is also a third option, where - in case the number of female students is less - a partition may be created to separate the genders in classrooms. EPA/STRINGER
Samedi, les talibans avaient appelé les garçons à retrouver leurs collèges et lycées, mais pas les filles, provoquant l'émoi au sein de la population afghane et de la communauté internationale. (image d'illustration)
KEYSTONE

Les talibans ont également nommé plusieurs ministres et complété ainsi la formation de leur gouvernement, qui ne comprend aucune femme ministre ni ministère des Femmes, a ajouté Zabihullah Mujahid lors d'une conférence de presse à Kaboul.

«Nous finalisons les choses (...) Cela se produira aussi vite que possible», a-t-il assuré concernant le retour des collégiennes et les lycéennes dans leurs établissements scolaires.

Samedi, les talibans avaient appelé les garçons à retrouver leurs collèges et lycées, mais pas les filles, provoquant l'émoi au sein de la population afghane et de la communauté internationale, qui craint un retour au régime de fer des talibans des années 90 qui interdisaient notamment aux femmes d'étudier.

Les cours dans les écoles afghanes avaient été interrompus à la mi-août à la suite du retour au pouvoir des talibans, à la faveur du retrait américain et de l'effondrement du gouvernement pro-occidental.

Le nouveau régime afghan avait annoncé la première partie de son gouvernement, comprenant de nombreux responsables historiques du mouvement, le 7 septembre dernier.

M. Mujahid a une nouvelle fois souligné mardi qu'il s'agissait d'un gouvernement de transition qui allait être renforcé à l'avenir.

ATS