Attaque au cocktail Molotov contre un consulat russe

ATS

24.12.2021 - 20:26

La Russie a dénoncé vendredi une attaque avec un engin incendiaire contre son consulat général à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine. L'incident n'a pas fait de victime, mais intervient en pleines tensions entre Moscou et Kiev.

epa07212728 A protester prepares to hurl a Molotov cocktail during clashes with riot police after a rally marking the 10th anniversary of the killing of teenager Alexis Grigoropoulos by a Greek police officer, in Thessaloniki, northern Greece, 06 December 2018. Grigoropoulos, a 15-year-old student, was killed 06 December 2008 in an alleged police shooting, sparking rioting in the Greek capital. EPA/SOTIRIS BARBAROUSIS
Une personne non-identifiée a jeté en direction d'une entrée du Consulat général de Russie à Lviv une bouteille avec un liquide inflammable qui a pris feu.
KEYSTONE

ATS

24.12.2021 - 20:26

«Le 24 décembre, à 2h30 du matin, le Consulat général de Russie à Lviv a subi un acte terroriste. Une personne non-identifiée a jeté en direction d'une entrée de l'établissement une bouteille avec un liquide inflammable qui a pris feu», a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, l'incident n'a pas fait de blessés. La police de Lviv a précisé que le cocktail Molotov avait été jeté contre l'enceinte entourant le consulat, sans endommager le bâtiment, ajoutant avoir ouvert une enquête pour «hooliganisme».

"Hystérie russophobe"

«Cet acte scandaleux et inacceptable est la conséquence d'une exacerbation en Ukraine de l'hystérie russophobe et des incitations à la haine et à l'hostilité contre la Russie», a affirmé la diplomatie russe.

Moscou ajoute qu'un représentant par intérim de Kiev a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères, où il lui a été adressé «une vive protestation» et exigé que l'Ukraine assure la sécurité du personnel diplomatique russe.

Cet incident intervient en pleines tensions entre l'Ukraine et la Russie, accusée par les Occidentaux de masser des troupes à la frontière ukrainienne en vue d'une possible intervention militaire. Le Kremlin dément fermement toute volonté belliqueuse.

Les relations entre Kiev et Moscou sont déjà exécrables depuis l'annexion en 2014 par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée et le début d'une guerre entre les troupes ukrainiennes et des séparatistes pro-russes.

ATS