Bélarus: Washington sanctionne des responsables en coordination avec l'UE

ATS

21.6.2021 - 17:11

ATS

21.6.2021 - 17:11

Les Etats-Unis ont imposé lundi des sanctions financières ciblées et des restrictions de visa à plusieurs dizaines de responsables et entités du Bélarus. Cela en coordination avec l'Union européenne (UE), le Royaume-Uni et le Canada.

Les mesures punitives visent notamment de proches conseillers du président Alexandre Loukachenko et des responsables-clés.
ATS

Ces mesures punitives visent notamment de proches conseillers du président Alexandre Loukachenko et des responsables-clés des ministères de l'Intérieur et de l'Information ainsi que des services de renseignements.

Ils sont une réponse au détournement d'un avion fin mai afin d'arrêter un opposant, mais aussi, plus largement, à «la répression persistante au Bélarus», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken dans un communiqué.

Près de 80 noms

L'UE a de son côté annoncé avoir sanctionné deux ministres bélarusses, ceux de la Défense et des Transports, pour le détournement de l'avion de ligne, selon une nouvelle liste noire publiée lundi.

Cette liste comportant au total 78 noms et huit entités a été publiée après la réunion des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Luxembourg. Ces derniers ont également décidé de cibler des secteurs clés de l'économie du régime d'Alexandre Loukachenko.

Sept personnes, dont les ministres de la Défense Viktor Khrénine, des Transports Alexeï Avramenko, et le commandant de l'armée de l'air, Igor Goloub, ainsi qu'une entité liée à la navigation aérienne, sont sanctionnés pour le détournement d'un vol commercial de Ryanair le 23 mai vers l'aéroport de Minsk afin d'arrêter deux passagers, le journaliste dissident bélarusse Roman Protassevitch et son amie russe Sofia Sapega.

Hommes d'affaires et proches

Les 71 autres personnes et les sept entités sont sanctionnées pour la répression de l'opposition ou pour leur soutien au régime autoritaire au pouvoir à Minsk.

Parmi elles, figurent trois hommes d'affaires, deux bélarusses et un russe, ainsi que deux proches du président Loukachenko: un de ses fils, Dmitri Loukachenko, et une belle-fille, Lilia Loukachenko.

Les sanctions imposées à ces 78 personnes et à huit entités sont individuelles. Les responsables visés seront interdits de séjour et leurs avoirs dans l'UE seront saisis. Il sera en outre interdit d'accorder des financements européens aux entités concernées.

L'UE avait déjà sanctionné 88 membres du régime dont le président bélarusse.