Les vols internationaux sont rouverts, mais aucun touriste en vue

ATS

14.10.2021 - 10:33

Bali a officiellement rouvert son aéroport à certains vols internationaux jeudi, dont ceux venant de Chine, du Japon ou de France, afin de permettre une reprise du tourisme. L'île indonésienne est dévastée après plus d'un an et demi de fermeture aux touristes étrangers pour cause de pandémie.

ATS

14.10.2021 - 10:33

Les travailleurs marchent dans la zone des arrivées internationales lors de l'ouverture de l'aéroport international Ngurah Rai à Bali, Indonésie, le 14 octobre 2021.
Les travailleurs marchent dans la zone des arrivées internationales lors de l'ouverture de l'aéroport international Ngurah Rai à Bali, Indonésie, le 14 octobre 2021.
KEYSTONE

Mais les autorités locales ont précisé qu'aucun vol international n'était attendu pour l'instant et le terminal international est resté désert.

«Nous sommes prêts et nous attendons les vols internationaux», a indiqué Taufan Yudhistira, le porte-parole de l'aéroport balinais. «Mais jusqu'à présent il n'y a rien de prévu».

Les visiteurs étrangers devront être complètement vaccinés, se soumettre à une quarantaine de 5 jours dans un hôtel et disposer des visas adéquats pour se rendre à Bali. Les autorités indonésiennes viennent d'annoncer la réouverture des visas de tourisme, qui étaient suspendus depuis le début de la pandémie, cependant les visas à l'arrivée ne sont pas encore rétablis.

L'aéroport international de Bali Ngurah Rai est accessible aux voyageurs de 19 pays, dont la Corée du Sud, la Chine, le Japon, la France, les Emirats arabes unis, Dubaï et la Nouvelle-Zélande. Cette réouverture ne concerne pas en revanche l'Australie, qui fournissait le plus important contingent de touristes à l'île indonésienne avant la pandémie.

Restrictions strictes

L'Indonésie a été durement touchée par la pandémie de Covid-19, enregistrant un pic de plus de 56'000 nouveaux cas journaliers à la mi-juillet sous l'effet du variant Delta hautement contagieux. Le gouvernement avait imposé des restrictions strictes dans les régions les plus touchées en fermant les entreprises non essentielles et limitant drastiquement les déplacements.

Mais l'épidémie est à présent en net recul dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, après que le gouvernement a accéléré sa campagne de vaccination.

La tâche reste énorme dans l'archipel de plus de 270 millions d'habitants, où quelque 57 millions d'Indonésiens ont reçu deux doses de vaccin. Mais à Bali, une des zones prioritaires, plus de 80% de la population de plus de 12 ans a pu être vaccinée.

Le gouvernement a commencé à alléger progressivement les restrictions en vigueur dans de nombreuses régions de l'archipel.

ATS