Cassis et le Saint-Siège signent pour la paix dans le monde

vf, ats

8.11.2021 - 12:48

À l'occasion des célébrations du 100e anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre la Suisse et le Saint-Siège, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré le secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Pietro Parolin. Une déclaration commune a été signée visant à promouvoir la paix dans le monde.

vf, ats

8.11.2021 - 12:48

Bundesrat Ignazio Cassis, rechts, spricht mit Kardinal Pietro Parolin, Staatssekretaer des Heiligen Stuhls anlaesslich des 100 Jahre Jubilaeums der Wiederaufnahme diplomatischer Beziehungen, am Montag, 8. November 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
Bundesrat Ignazio Cassis, rechts, spricht mit Kardinal Pietro Parolin, Staatssekretaer des Heiligen Stuhls anlaesslich des 100 Jahre Jubilaeums der Wiederaufnahme diplomatischer Beziehungen, am Montag, 8. November 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
KEYSTONE

Ce texte accorde une attention particulière à l’abolition universelle de la peine de mort, à la protection des minorités et au dialogue interconfessionnel, indique lundi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). A Berne, le cardinal Parolin a rencontré le président de la Confédération Guy Parmelin pour une visite de courtoisie.

Etablie en 1586 à Lucerne, la nonciature apostolique en Suisse est la plus ancienne représentation permanente du Vatican au nord des Alpes. Le «Kulturkampf» de 1873 a toutefois entraîné la rupture des relations diplomatiques entre la Suisse et le Saint-Siège, qui n’ont été rétablies qu’en 1920.

Début octobre, le Conseil fédéral a également décidé d’établir l’ambassade de Suisse auprès du Saint-Siège à Rome, signe de sa volonté de renforcer les relations diplomatiques. Actuellement, elle est basée en Slovénie. Les célébrations marquant le centenaire de la reprise des relations entre la Suisse et le Vatican avaient été reportées d'un an en raison de la pandémie de coronavirus.

vf, ats