«Il ne se souvient pas»

Castillo a été «probablement drogué», affirment des proches

ATS

9.12.2022 - 22:31

L'ancien chef de cabinet et l'avocat de Pedro Castillo laissent entendre que l'ancien président péruvien destitué et placé en détention provisoire «a peut-être été incité» à dissoudre le Parlement sous l'effet de psychotropes.

Pedro Castillo a été destitué après seulement 17 mois au pouvoir, après avoir fait une déclaration annonçant la dissolution du Parlement et la mise en place de l'état d'urgence dans le pays (archives).
Pedro Castillo a été destitué après seulement 17 mois au pouvoir, après avoir fait une déclaration annonçant la dissolution du Parlement et la mise en place de l'état d'urgence dans le pays (archives).
KEYSTONE/AP/Martin Mejia

ATS

9.12.2022 - 22:31

«Il ne se souvient pas» de son annoncé télévisée, a affirmé vendredi l'un d'eux.

«Je lui demande 'pourquoi as-tu lu' (le décret de dissolution du Parlement) et il me répond qu'il ne s'en souvient pas», a déclaré l'ancien chef de cabinet Guidio Bellido aux journalistes après avoir rendu visite à M. Castillo dans la caserne de police à Lima où l'ancien président est en détention provisoire pour au moins 7 jours. Le Parquet a ouvert une enquête contre lui pour «rébellion» et «conspiration».

Il y a «des indications selon lesquelles le président a été forcé de lire le message de dissolution, et celui qui a rédigé le texte l'a fait pour argumenter en faveur de la vacance» du pouvoir, a par ailleurs indiqué M. Bellido sur Twitter. «Nous exigeons de déterminer qui étaient les architectes de cette chute».

Alors que le Parlement devait débattre d'une troisième procédure de destitution à l'encontre du président Castillo depuis son accession au pouvoir en juillet 2021, celui qui était encore à la tête du pays a fait une déclaration solennelle à la télévision, ceint de l'écharpe présidentielle, annonçant la dissolution du Parlement et la mise en place de l'état d'urgence dans le pays.

Selon M. Bellido «l'état psychologique de P. Castillo lorsqu'il a lu le message à la nation est la preuve qu'il n'avait pas toutes ses facultés». Il appelle à la réalisation d'un «test toxicologique de toute urgence» et à «libérer le Prof. Pedro Castillo», accompagnant son message sur Twitter d'une photo aux côtés de l'ex-président avec le message: «Fuerza presidente le peuple te libérera».

ATS