Merkel laisse deviner sa préférence pour un candidat modéré

ATS

15.1.2021 - 21:00

Angela Merkel a appelé vendredi son parti conservateur allemand à rester au centre. Un de ses rivaux partisans d'un virage à droite, Friedrich Merz, est sur les rangs samedi pour se faire élire président.

13.01.2021, Berlin: Bundeskanzlerin Angela Merkel (CDU) verfolgt die Debatte zu Corona-Impfungen im Bundestag. Foto: Michael Kappeler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++ (KEYSTONE/DPA/Michael Kappeler)
Angela Merkel a appelé vendredi son parti conservateur allemand à rester au centre.
KEYSTONE

La chancelière a laissé deviner sa préférence pour un candidat modéré, Armin Laschet. «Il y a des partis qui se facilitent la vie parce qu'ils sont simplement là pour (représenter) un groupe. Mais en tant que parti populaire du centre, nous cherchons naturellement des solutions qui équilibrent les débats et favorisent toujours la base économique et la cohésion sociale», a déclaré la chancelière au premier jour d'un congrès «virtuel» du parti chrétien-démocrate CDU.

Les 1001 délégués du parti doivent élire samedi leur nouveau président entre le modéré Armin Laschet, Friedrich Merz, un libéral favorable à un coup de barre à droite, et Norbert Röttgen, outsider spécialiste de la politique étrangère.

Victoire d'une «équipe»

Mme Merkel a appelé à la victoire d'une «équipe» samedi, dans son discours retransmis par vidéo dans la halle quasiment vide, pandémie oblige, qui accueille à Berlin le congrès de la CDU. «Je souhaite que soit élue une équipe qui prenne en main le destin de notre fier parti et trouve ensuite avec tous ses membres les bonnes réponses aux défis de l'avenir», a-t-elle martelé.

Une façon d'exprimer sa préférence pour M. Laschet, qui forme un «ticket» avec le ministre de la Santé, Jens Spahn. Ce positionnement central sur l'échiquier politique «nous protège contre toute détermination irréfléchie et contre les réponses trop simples que l'on trouve dans beaucoup d'autres partis», a fait valoir Mme Merkel, qui quittera le pouvoir en septembre, après 16 ans à la chancellerie.

«Cela nous a toujours distingués en tant que parti au pouvoir», a asséné la dirigeant allemande.

Le résultat de l'élection à deux tours, organisé par internet et courrier, sera connu samedi après-midi. Le vainqueur aura de bonnes chances de mener le camp conservateur, favori des sondages, aux élections de septembre. Le dirigeant bavarois Markus Söder, populaire président du parti frère CSU, pourrait lui aussi se présenter.

Retour à la page d'accueil