Castex veut «des mesures supplémentaires de freinage»

ATS

23.2.2021 - 10:19

«Des mesures supplémentaires de freinage» de l'épidémie vont être mises en place à Dunkerque à l'issue d'une concertation avec les élus, a annoncé mardi Matignon à l'AFP après un entretien dans la matinée entre Jean Castex et le maire de la ville Patrice Vergriete.

epa09004280 French Prime Minister Jean Castex attends the third edition of the Ilan Halimi Prize to combat the racism and anti-Semitism that nourishes self-restraint, at Matignon, in Paris, France, 11 February 2021. The Ilan Halimi Prize rewards collective work involving young people under 25 who have taken action to combat racist and anti-Semitic prejudices and stereotypes. The prize is named after Ilan Halimi, a young French of Moroccan Jewish ancestry, who was kidnapped and tortured to death by anti-Semitic hatred and prejudice on 13 February 2006. EPA/FRANCOIS MORI / POOL MAXPPP OUT
Le Premier ministre Jean Castex, en accord avec le maire de Dunkerque, a décidé de mettre en place «des mesures supplémentaires de freinage» de l'épidémie dans la commune du Nord de la France.
KEYSTONE

Le Premier ministre, qui a constaté la «forte dégradation des indicateurs sanitaires ces dernières heures, «demande à ce que le travail de concertation locale des élus et des autorités publiques du territoire permette de définir la réponse la mieux adaptée à la situation», a indiqué Matignon.

Lundi, le maire de Dunkerque avait demandé un entretien avec M. Castex pour «examiner en urgence» la situation dans sa ville, où l'épidémie de Covid-19 flambe avec un taux d'incidence à 901 cas pour 100.000 habitants dans l'agglomération.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a échangé lundi soir avec M. Vergriete et ses services ont confirmé qu'il se rendrait sur place mercredi.

Résurgence dans certaines régions

L'épidémie de coronavirus connaît actuellement une résurgence dans certaines parties du pays qui conduisent l'Etat à territorialiser ses mesures.

Lundi, un confinement inédit pour les deux prochains week-ends a été ordonné à Nice et sur 63 communes du littoral des Alpes-Maritimes. La préfecture de ce département a également demandé la fermeture pour 15 jours, à partir de ce mardi, des commerces de plus de 5.000 m2, hors pharmacies et commerces alimentaires. Et la jauge est portée à 15 m2 par personne pour les commerces de plus de 400 m2.

Le taux d'incidence de la métropole niçoise est cependant inférieur à celui de la communauté urbaine de Dunkerque, avec 700 cas positifs pour 100.000 habitants, contre 588 pour les Alpes-Maritime et 190 pour la moyenne nationale.

Retour à la page d'accueil

ATS