Canada

Covid-19: début d'un couvre-feu au Québec, le premier au Canada

Relax

10.1.2021 - 14:49

Sept Québécois sur dix sont favorables au couvre-feu, selon un sondage Crop, effectué entre le 6 et 8 janvier auprès de 1.000 personnes.
Eric THOMAS / AFP

Un couvre-feu nocturne est entré en vigueur samedi en début de soirée au Québec afin d'enrayer la seconde vague de coronavirus, une mesure inédite au Canada à l'échelle d'une province depuis l'épidémie de grippe espagnole il y a un siècle.

A Montréal, quelques passants et plusieurs voitures continuaient de circuler en centre-ville peu après l'entrée en vigueur du couvre-feu à 20h00 locales (01h00 GMT dimanche), alors que des voitures de police patrouillaient et procédaient à des contrôles aléatoires. 



Le Vieux-Port et le Vieux-Montréal, des lieux touristiques habituellement prisés du centre-ville, étaient pour leur part déserts, selon des journalistes de l'AFP.



De rares promeneurs sortaient leur chien, l'une des rares exceptions autorisées par les autorités.



«Malgré quelques incidents, nous remarquons une excellente collaboration de la population dans le respect du couvre-feu», a tweeté la Sûreté du Québec.



Quelques dizaines de personnes ont manifesté à Montréal et à Québec où la police a procédé à des arrestations, selon Radio-Canada.



Ce couvre-feu qui s'applique entre 20h00 et 05h00 du matin, devrait durer quatre semaines, jusqu'au 8 février dans la province francophone de 8,5 millions d'habitants, la plus touchée par la pandémie.



Les contrevenants s'exposent à des amendes de 1.000 à 6.000 dollars canadiens (640 à 3.838 euros).



«La principale raison d'un couvre-feu, c'est d'empêcher les rassemblements, même les plus minimes. C'est l'addition de toutes les petites entorses aux règles qui nourrit le virus», a expliqué le Premier ministre du Québec François Legault, dans un message diffusé sur Facebook.



«On a besoin d'un effort collectif, de tout le monde, pendant un mois», a-t-il ajouté soulignant la nécessité de «protéger les personnes de 65 ans et plus qui sont vulnérables». 



Sept Québécois sur dix sont favorables au couvre-feu, selon un sondage Crop, effectué entre le 6 et 8 janvier auprès de 1.000 personnes.



En outre, le Québec interdit les rassemblements privés dans les maisons depuis début octobre. 



De nouvelles restrictions depuis l'automne et notamment un semi-confinement depuis le 25 décembre n'ont pas permis à la province de freiner la deuxième vague de la pandémie.



Comme au printemps, de nombreux secteurs d'activité économique ont été confinés, avec la fermeture de plusieurs entreprises et commerces non essentiels, à l'exception notamment des épiceries et des pharmacies.



Samedi, le Québec recensait 3.127 nouveaux cas de coronavirus et 41 morts, franchissant le seuil des 3.000 cas pour la première fois. Le Canada, pays de 38 millions d'habitants, comptait 652.473 cas et 16.833 morts.

Retour à la page d'accueil

Relax