Crimée

Des images US montrent des avions russes détruits

ATS

11.8.2022 - 19:41

Une entreprise américaine a diffusé des images satellitaires de la base russe de Saki, dans l'ouest de la Crimée occupée par Moscou. Plusieurs fortes explosions d'origine indéterminée s'y sont produites mardi, faisant un mort et quatorze blessés, selon un bilan de source russe.

Cette image satellite fournie par Planet Labs PBC montre des avions russes détruits à la base aérienne de Saki après une explosion mardi 9 août 2022, dans la péninsule de Crimée.
Cette image satellite fournie par Planet Labs PBC montre des avions russes détruits à la base aérienne de Saki après une explosion mardi 9 août 2022, dans la péninsule de Crimée.
KEYSTONE

ATS

11.8.2022 - 19:41

Ces images semblent montrer la destruction de plusieurs avions de combat russes, alors que Moscou minimise les dégâts subis par cet aérodrome situé à plus de 225 kilomètres des lignes de front où s'affrontent les forces russes et ukrainiennes.

Au moins huit avions russes et plusieurs bâtiments ont été détruits, a indiqué l'Institute for the Study of War (ISW, Institut d'études sur la guerre) américain.

Contrairement au récit de Moscou, ces images semblent montrer la destruction de plusieurs avions de combat russes à la base de la péninsule, qui a été annexée par la Russie en 2014, selon des rapports américains. Le porte-parole du commandement de l'armée de l'air ukrainienne, Yuriy Ihnat, a pour sa part fait état d'au moins dix avions détruits.

«Que le début»

L'armée russe a pour sa part affirmé dans un communiqué que «plusieurs munitions destinées à l'aviation ont explosé dans un dépôt situé sur le territoire de l'aérodrome militaire de Saki, près de la localité de Novofiodorovka».

Le dépôt en question n'a été la cible d'aucun tir ni bombardement, a-t-elle ajouté, sans toutefois préciser l'origine de ces explosions. Moscou a ensuite invoqué une violation des règles de sécurité.

Tant le journal 'The New York Times' que l'ISW ont mentionné jeudi au moins huit avions brûlés. Des photos satellites fournies par la société américaine Planet Labs montrent la dévastation après les explosions de mardi.

Les autorités de Kiev n'ont pas revendiqué la responsabilité de ces explosions. Mais un conseiller de la présidence, Mikhaïlo Podoliak, avait affirmé sur Twitter mardi qu'elles n'étaient «que le début».

Attaque ciblée

Et le ministre ukrianien de la Défense, Oleksiï Reznikov, a ironisé mercredi en suggérant que les explosions étaient dues à des cigarettes mal éteintes. «Je pense que les militaires russes dans cet aérodrome ont oublié une règle très simple: ne fumer pas dans des endroits dangereux. C'est tout», a-t-il dit.

Mais certains observateurs estiment qu'une attaque ukrainienne ciblée a eu lieu sur la base Saki, qui abritait, selon M. Ihnat, des avions de combat Sukhoi Su-24 ("Fencer» dans la terminologie de l'Otan et Su-30M (» Flanker C") ainsi que des avions de transport 'Iliouchine II-76 ("Candid").

ATS