Soutien

Des milliers de partisans de l'Ukraine réunis à Times Square

ATS

6.3.2022 - 10:21

Ils étaient des milliers d'Ukrainiens, d'Américains d'origine ukrainienne ou d'autres ressortissants rassemblés en force samedi sur l'emblématique Times Square à New York pour réclamer une intervention en Ukraine de l'Otan, des Etats-Unis ou de l'Union européenne.

epa09787608 People gather in Times Square for a rally in support of the Ukrainian people and to protest Russia's invasion of the country this week in New York, New York, USA, 26 February 2022. Russian troops entered Ukraine on 24 February prompting the country's president to declare martial law and triggering a series of announcements by Western countries to impose severe economic sanctions on Russia. EPA/JUSTIN LANE
Le rassemblement, statique, a rempli facilement toute la superficie de Times Square qui s'étend sur plusieurs blocs d'immeubles le long des célébrissimes Broadway et Septième avenue. (archives)
KEYSTONE

ATS

6.3.2022 - 10:21

Ce carrefour au coeur de Manhattan, connu dans le monde entier pour ses panneaux numériques publicitaires géants au-dessus des music-halls de Broadway, s'était paré des couleurs jaune et bleu de l'Ukraine arborées par des manifestants de tous âges. Ils ont brandi pendant quelques heures des pancartes exigeant «la fin de la guerre», «une zone d'exclusion aérienne» ou exhortant à «stopper Poutine», le président russe comparé sur des photos-montages à Hitler.

Le rassemblement, statique, a rempli facilement toute la superficie de Times Square qui s'étend sur plusieurs blocs d'immeubles le long des célébrissimes Broadway et Septième avenue.

Là, dans le vrombissement des moteurs de rutilants SUV et voitures de sport sur lesquelles sont juchées des jeunes femmes brandissant les couleurs de l'Ukraine, deux frères sexagénaires – Américains d'origine ukrainienne mais qui refusent de donner leur nom – agitent quatre immenses drapeaux: l'ukrainien, l'européen, l'américain et celui de l'Otan.

À proximité, Tania Schneider, 32 ans, réclame «davantage d'appui militaire, d'aide humanitaire, de munitions et de soutien en général». «L'Otan et l'Union européenne devraient s'impliquer» dans la guerre que mène la Russie en Ukraine, dit-elle à l'AFP.

«Fermeture du ciel»

Un autre partisan de l'Ukraine, Vasyl Koval, un informaticien de 31 ans, qui a laissé ses parents en Ukraine, est venu manifester à New York pour exiger «une fermeture du ciel» ukrainien aux avions de chasse russes et pour que «l'Otan et les Etats-Unis agissent».

Nombre de slogans à New York répondaient aux déclarations du président Vladimir Poutine selon qui tout pays tentant d'imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine serait considéré comme cobelligérant. Cette revendication de Kiev a été rejetée par l'Otan et par le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, car cela signifierait «combattre activement» les forces russes.

Plus d'un million d'Américains d'origine ukrainienne et d'Ukrainiens vivent aux Etats-Unis, la plupart en Pennsylvanie, à New York et à Chicago, selon le recensement de 2019.

Aux Etats-Unis, les Ukrainiens-Américains se mobilisent

Aux Etats-Unis, les Ukrainiens-Américains se mobilisent

La région charbonnière de Pennsylvanie abrite la plus grande communauté d'Ukrainiens-Américains aux États-Unis, ses habitants suivent de près la situation en Ukraine et se mobilisent.

05.03.2022

ATS