Afghanistan

Empêchée d'émettre, la BBC ne peut plus diffuser ses bulletins TV

ATS

27.3.2022 - 21:36

La BBC a demandé dimanche aux talibans de revenir immédiatement sur ce qu'elle a décrit comme un retrait des diffuseurs internationaux des ondes afghanes. Ce retrait empêche, selon le groupe audiovisuel public britannique, la diffusion de ses bulletins télévisés en Afghanistan.

epa09005114 (FILE) - A view of the BBC Broadcasting House in Central London, Britain, 02 July 2020 (reissued 11 February 2021). The BBC has issued a statement in which the broadcaster expressed it was disappointed by China's decision to ban the BBC World News program in the country. EPA/WILL OLIVER *** Local Caption *** 56190752
Les talibans ordonnent aux médias afghans de suspendre toute transmission des émissions des médias internationaux.
KEYSTONE

ATS

27.3.2022 - 21:36

«Les bulletins d'information télévisés de la BBC en pachtoun, persan et ouzbek ont été retirés de l'antenne en Afghanistan, après que les talibans ont ordonné à nos partenaires télévisuels de retirer les diffuseurs internationaux de leurs ondes», a déclaré dans un communiqué Tarik Kafala, responsable des langues de BBC World service.

«Nous demandons aux talibans de revenir sur leur décision et de permettre à nos partenaires télévisuels de diffuser immédiatement les bulletins d'information de la BBC sur leurs ondes», a-t-il poursuivi. Et de dénoncer un «développement inquiétant en cette période d'incertitude et de turbulences pour le peuple afghan».

Plus de six millions d'Afghans visionnent chaque semaine les programmes de la BBC, a précisé Tarik Kafala, «il est crucial qu'ils n'en soient pas privés à l'avenir».

«Un autre développement qui fait froid dans le dos. Les talibans ordonnent aux médias afghans de suspendre toute transmission des émissions des médias internationaux. Une autre mesure répressive contre le peuple afghan», a dénoncé sur Twitter la mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan.

20 ans en arrière

Cette décision intervient alors que les fondamentalistes islamistes, au pouvoir en Afghanistan depuis août 2021 et le retrait des troupes américaines, sont revenus mercredi sur leur décision de permettre aux filles d'étudier dans le secondaire, quelques heures à peine après la réouverture qui avait été annoncée de longue date.

En sept mois de gouvernance, les islamistes ont balayé 20 ans de liberté conquise par les femmes et leur ont imposé une multitude de restrictions.

ATS