Espagne

Espagne: retour des Britanniques avec la levée de la quarantaine

afp

19.7.2021 - 17:52

Les réservations de vols du Royaume-Uni vers l'Espagne sont en nette hausse depuis l'annonce de la levée de la quarantaine pour les Britanniques vaccinés à leur retour chez eux, s'est réjoui lundi une association de compagnies aériennes.

Début juillet, le gouvernement espagnol avait réitéré son objectif d'attirer près de 45 millions de touristes étrangers cette année, soit la moitié environ du volume atteint avant la pandémie en 2019 (archives).
ATS

afp

19.7.2021 - 17:52

«Plusieurs compagnies ont constaté des hausses très significatives des réservations par rapport à la semaine dernière, parfois jusqu'à quatre fois plus, mais on partait d'un niveau très bas», a déclaré lundi Javier Gandara, président de l'Association des lignes aériennes (ALA), qui regroupe les compagnies représentant 85% du trafic aérien en Espagne (Iberia, Air France, Vueling, Ryanair, Easyjet...), dans une vidéo diffusée à la presse.

Saluant «de bonnes nouvelles tant pour le tourisme que pour le transport aérien», Javier Gandara a toutefois jugé que «l'incertitude restait à son plus haut niveau» puisque les restrictions pouvaient être remises en place «dans le futur».

Depuis lundi, les Britanniques entièrement vaccinés et les moins de 18 ans revenant d'un pays classé orange – comme l'Espagne – n'ont plus à observer de quarantaine lorsqu'ils rentrent chez eux. Cette période d'isolement pouvait durer jusqu'à 10 jours et décourager bon nombre de personnes devant retourner travailler après leurs vacances.

Cette levée de la quarantaine pour les touristes vaccinés intervient alors que l'Angleterre a abandonné lundi presque toutes ses restrictions sanitaires malgré une montée en flèche des contaminations.

Reprise jugée trop timide

Malgré cette hausse des arrivées de Britanniques, les professionnels espagnols du tourisme s'alarment depuis plusieurs semaines d'une reprise trop timide, plombée par la dernière vague de l'épidémie dans le pays en raison de la propagation du variant Delta, plus contagieux.

La semaine dernière, l'organisation patronale Exceltur s'était ainsi inquiétée d'un «coup de frein» sur les réservations après les mises en garde de la France et de l'Allemagne sur les voyages en Espagne, alors qu'il y avait «des signes de reprise très prometteurs et des éclaircies chaque fois plus encourageantes à l'horizon».

Début juillet, le gouvernement espagnol avait réitéré son objectif d'attirer près de 45 millions de touristes étrangers cette année, soit la moitié environ du volume atteint avant la pandémie en 2019, lorsque l'Espagne était la deuxième destination touristique mondiale après la France.

afp