«Confidentialité» Folle rumeur sur Biden : la Maison-Blanche éteint l’incendie

ATS

9.7.2024 - 00:48

Le président américain Joe Biden n'est pas traité pour la maladie de Parkinson, a assuré lundi sa porte-parole, après des spéculations provoquées par un article du New York Times. Et il ne prend pas de médicaments contre cette maladie, a-t-elle ajouté.

Joe Biden fait face à de nombreux appels à se retirer de la course à la Maison-Blanche.
Joe Biden fait face à de nombreux appels à se retirer de la course à la Maison-Blanche.
ats

9.7.2024 - 00:48

Le New York Times a révélé lundi qu'un spécialiste de cette maladie neurodégénérative avait été reçu huit fois en huit mois à la Maison-Blanche, entre l'été 2023 et ce printemps.

Karine Jean-Pierre, la porte-parole du président démocrate de 81 ans, a tenté de contenir la vague de spéculation provoquée par cet article. «Le président est-il traité pour la maladie de Parkinson? Non [...] Prend-il des médicaments contre la maladie de Parkinson? Non», a dit Karine Jean-Pierre, sans indiquer qui ce spécialiste était venu voir ni dans quel but, se retranchant derrière une obligation de «confidentialité».

Elle a souligné que Joe Biden avait vu trois fois un neurologue à l'occasion de ses bilans annuels de santé, dont le dernier a été rendu public en février, et qu'il avait été testé pour diverses maladies neurodégénératives dans ce cadre, avec des résultats négatifs.

«Se rassembler»

Joe Biden a exhorté lundi les élus du parti démocrate divisé à «se rassembler» autour de sa candidature et a défié les sceptiques de l'affronter lors de la convention d'investiture du mois d'août, alors que les appels à un retrait de sa candidature se poursuivent.

«Je suis fermement décidé à rester en course», a écrit le président américain dans une lettre aux parlementaires démocrates, de retour en session à Washington après la pause de la fête nationale du 4 juillet. «Il est temps de se rassembler», juge le démocrate de 81 ans.

M. Biden a indiqué aux parlementaires qu'il n'était «pas aveugle» aux «préoccupations» exprimées depuis le duel télévisé face à son adversaire de 78 ans, lors duquel il est apparu très fatigué et embrouillé. Mais dans un appel retransmis pendant l'émission matinale de la chaîne MSNBC, il s'en est pris avec véhémence aux frondeurs dans son propre parti.

«Débat étrange»

Donald Trump a estimé lundi que Joe Biden pourrait bien rester candidat à la présidentielle de novembre, malgré les pressions jusque dans le camp du démocrate pour qu'il se retire. «Il a un ego et ne veut pas abandonner. Il ne veut pas faire cela», a déclaré l'ex-président républicain dans une interview à Fox News, sa première depuis le débat opposant les deux hommes à la fin juin.

Lors de cette soirée catastrophique pour Joe Biden, le démocrate de 81 ans était apparu très fatigué et embrouillé. «Il avait l'air extrêmement pâle pour le dire gentiment», a commenté Donald Trump lundi soir, affirmant que, quand son adversaire avait commencé à parler, il avait trouvé sa voix «assez faible».

«Ce fut un débat étrange, parce que dès les deux premières minutes, les réponses qu'il donnait n'avaient pas beaucoup de sens», a ajouté le républicain.

Biden et Trump s'affrontent lors d'un débat présidentiel enflammé

Biden et Trump s'affrontent lors d'un débat présidentiel enflammé

Joe Biden et Donald Trump ont échangé des propos enflammés en s'attaquant mutuellement à leur bilan et à leur attitude, lors d'un débat aux enjeux énormes, chacun cherchant à faire basculer la course serrée à la Maison-Blanche.

28.06.2024

ATS