Foule dans les parcs à Toronto

ATS

24.5.2020 - 21:25

Des milliers de personnes se sont massées ce week-end dans le parc Trinity Bellwoods de Toronto.
Source: Compte Twitter Dr. Eileen de Villa

Le Premier ministre d'Ontario, la province la plus peuplée du Canada, a rappelé à l'ordre ses concitoyens dimanche. Se disant «choqué» par des images de parcs bondés à Toronto, il leur a enjoint de se faire tester pour dépister le nouveau coronavirus.

«J'ai cru que c'était un concert de rock. J'ai été choqué», a lancé Doug Ford au cours d'une brève intervention télévisée. Il faisait allusion au fait que des milliers de personnes se sont rassemblées samedi, malgré les consignes de distanciation physique, par une journée ensoleillée et estivale dans un parc très populaire du centre de la métropole économique canadienne.

La municipalité de la ville a aussi vivement critiqué les «rassemblements de ce type dans lesquels les gens ne respectent pas les distances». Elle a souligné qu'ils pourraient nuire aux efforts de la ville pour stopper la transmission du nouveau coronavirus.

Tout en disant très bien comprendre que tout le monde veuille sortir lorsqu'il fait aussi beau, M. Ford a averti que le virus risquait de s'étendre «comme un feu de brousse» si la population baissait la garde.

Augmenter les tests

«Notre meilleure défense, c'est d'augmenter les tests», a-t-il dit. Il a lancé un appel public à ses administrés à se faire tester, même s'ils ne «présentent pas de symptômes».

Les services de santé de l'Ontario ont procédé samedi à 11'383 tests, un chiffre inférieur, comme les jours précédents, à leur cible de 16'000 tests par jour.

L'Ontario comptait dimanche 25'500 cas confirmés de nouveau coronavirus et 2140 décès, contre 84'000 cas et 6447 décès pour l'ensemble du Canada.

Régularisation des migrants

Des voix se sont d'autre part élevées ce week-end pour demander la régularisation de réfugiés ou de migrants travaillant, souvent dans des conditions difficiles, dans les résidences pour personnes âgées, qui comptent quelque 80% des décès dus au virus au Canada.

Quelques dizaines de personnes ont manifesté samedi à Montréal devant la permanence du Premier ministre Justin Trudeau pour exiger que les demandeurs d'asile, travaillant dans ces établissements se voient accorder le statut de résident permanent. «Ils donnent leur vie au Québec, donnez-leur une vie au Québec», a lancé une manifestante citée par Radio Canada.

Les images du jour

Retour à la page d'accueil