Grand Conseil – FR Fribourg: près de 18 millions pour rénover le Domaine des Faverges

lp, ats

9.2.2023 - 09:38

Grâce au feu vert donné par les députés, l'Etat de Fribourg pourra investir dans la restauration et la transformation du Domaine des Faverges, à St-Saphorin (VD) (archives).
Grâce au feu vert donné par les députés, l'Etat de Fribourg pourra investir dans la restauration et la transformation du Domaine des Faverges, à St-Saphorin (VD) (archives).
ATS

Les députés fribourgeois ont voté jeudi un décret octroyant un crédit de 17,6 millions de francs pour la restauration et la transformation du Domaine des Faverges. Juché au-dessus du village de Saint-Saphorin (VD), ce dernier appartient à l'Etat de Fribourg.

lp, ats

9.2.2023 - 09:38

Le décret a passé la rampe par 99 voix sans opposition et 1 abstention. La particularité, un domaine hors de territoire cantonal, n'est pas forcément connue du public, hormis du cercle des amateurs de vins. «C'est un fleuron du patrimoine fribourgeois», a insisté le président du Conseil d'Etat Didier Castella.

«Un des plus beaux balcons avec vue sur un des plus beaux paysages de Suisse», a précisé le ministre de l'agriculture. La députée PS Chantal Müller, présidente de la commission ad hoc, n'a pas manqué de déplorer, en lien avec le sujet, le renvoi de la loi sur le climat voté mardi par la droite. L'inauguration est prévue en 2026.

Le coût total approche des 20 millions de francs. Le montant du crédit d'engagement intègre un montant payé à fin 2022 et une ponction de 1,5 million prise sur le fonds des vignes. S'étendant sur 15,4 hectares, le domaine a été créé en 1138 par le fondateur de l’Abbaye d’Hauterive, le Seigneur Guillaume de Glâne.

Nouvelle stratégie

Le projet comprend la restauration de la Grande Maison et de la Maison du Vigneron ainsi que la transformation du bâtiment «Bouteiller». Le Domaine des Faverges est non seulement un domaine viticole, mais il est également, avec la Grande Maison, un lieu emblématique et officiel pour les réceptions du Conseil d'Etat.

La Grande Maison a été reconstruite en 1760. Sa dernière rénovation importante remonte à 1952. «Depuis, des travaux d'entretien très modestes ont été entrepris, mais le bâtiment ne répond plus aux standards», précise le message de l'exécutif cantonal. «Par ailleurs, les besoins viti-vinicoles ont aussi évolué.»

La cave initialement conçue pour vinifier trois types de vin, soit deux blancs et un rouge, ne répond plus à la stratégie de vente. Afin de répondre à l'évolution du marché, les cépages cultivés sont plus variés et la vinification demande de plus petits volumes de cuves ou barriques, constate le gouvernement fribourgeois.

Davantage de travaux

Un premier projet avait déjà été présenté il y a cinq ans, avec alors l'articulation d'un montant de 4,2 millions de francs. Depuis, toutefois, l'ampleur des travaux à entreprendre a évolué. Le 19 janvier 2019, le Conseil d'Etat a décidé d'élargir le périmètre du projet et d'y intégrer l'assainissement de la Maison du vigneron.

La décision fait suite au départ à la retraite du vigneron qui y habitait jusqu'à la fin 2020. L'exécutif a pris acte par ailleurs que sur la base des premières offres d'entreprises pour le projet validé en décembre 2017, le crédit initial se révélait nettement insuffisant. Le début des travaux est agendé pour l'été prochain.

La Maison du vigneron deviendra le lieu de vente, tandis que le Bouteiller rassemblera les activités liées à la production du vin. «On ne peut pas laisser à l'abandon un tel domaine», a indiqué le député PS Pierre Mauron, en ajoutant le vin «qu'on y produit se devait d'être meilleur que celui du voisin vaudois».

lp, ats