Guy Parmelin a rencontré le Premier ministre japonais

st, ats

24.7.2021 - 09:42

Le président de la Confédération Guy Parmelin a rencontré le Premier ministre japonais Yoshihide Suga à Tokyo. Ce dernier s'est dit prêt à étudier les opportunités d'améliorer l'accord de libre-échange actuel, en vigueur depuis 2009.

Guy Parmelin a notamment abordé la question de l'accord de libre-échange avec le premier ministre japonais Yoshihide Suga.
ATS

st, ats

24.7.2021 - 09:42

Les économies des deux pays sont fortement liées, a ajouté Guy Parmelin sur Twitter. Lors d'un point de presse en ligne tenu samedi matin, le président de la Confédération a salué les excellentes relations avec le Japon, deuxième partenaire le plus important pour la Suisse en Asie.

Il a également souligné la nécessité de mettre à niveau l'accord de libre-échange existant entre les deux pays. Suite à l'accord entre le Japon et l'Union européenne (UE), il s'agit notamment pour la Suisse d'améliorer l'accès au marché. En raison de la pandémie de coronavirus, le dossier a pris un peu de retard. Mais les discussions techniques vont maintenant commencer.

Le conseiller fédéral s'est par ailleurs réjoui de l'ouverture d'un nouveau site du réseau suisse pour la formation, la recherche et l'innovation à l'étranger Swissnex au consulat d'Osaka. Celui-ci devrait commencer ses activités au premier semestre 2022.

Problèmes techniques

La rencontre avec le Premier ministre japonais était la première rencontre officielle de Guy Parmelin pendant son séjour au Japon. Le conseiller fédéral a dû annuler les rencontres prévues vendredi avec l'empereur Naruhito et le ministre des affaires étrangères Toshimitsu Motegi à cause de problèmes techniques de l'avion du Conseil fédéral.

L'avion du Conseil fédéral avait quitté l'aéroport de Belp (BE) à 13h30 jeudi. Au-dessus de Riga, le système de surveillance a indiqué un problème technique au réacteur, avait précisé le porte-parole de M. Parmelin Urs Wiedmer.

En concertation avec le ministre de l'économie, l'avion est revenu en Suisse. La sécurité n'a jamais été mise en danger. L'équipe de M. Parmelin a obtenu, avec beaucoup de chance, des places sur un vol de ligne. Vingt heures plus tard, elle atterrissait à Tokyo; juste à temps pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été.

Samedi, Guy Parmelin rencontrera également Thomas Bach, président du comité olympique international.

st, ats