Kaboul plongée dans le noir après une explosion

ATS

21.10.2021 - 19:55

Kaboul était plongée dans le noir jeudi soir après une explosion d'origine inconnue. Celle-ci a détruit un pylône de la ligne à haute tension alimentant la capitale afghane, a annoncé la compagnie nationale d'électricité.

Combattants talibans dans le palais présidentiel dimanche.
Les talibans, lorsqu'ils menaient l'insurrection contre le gouvernement afghan et les forces alliées, ont eux-mêmes à plusieurs reprises utilisé cette méthode.
KEYSTONE/AP/Zabi Karimi

ATS

21.10.2021 - 19:55

«Une explosion a détruit un pylône électrique dans le secteur de Qala Murad Beg, dans la région de Kaboul, et coupé une ligne d'électricité importée de 220 kV, par conséquent l'approvisionnement est interrompu à Kaboul et dans certaines régions», a écrit la compagnie dans un communiqué.

La coupure s'est produite vers 18h00 locale (15h30 en Suisse), lorsqu'il faisait déjà nuit, plongeant la ville dans le noir, sauf pour les rares bâtiments équipés de générateurs.

L'origine de l'explosion pas connue 

L'origine de l'explosion n'était pas connue à ce stade. Mais s'il s'agissait d'une attaque revendiquée par l'organisation Etat islamique (EI), engagée dans une campagne de déstabilisation du régime, il s'agirait d'un signe supplémentaire que les talibans sont bien victimes de leurs anciennes tactiques.

Les talibans, lorsqu'ils menaient l'insurrection contre le gouvernement afghan et les forces alliées, ont eux-mêmes à plusieurs reprises utilisé cette méthode, notamment pour réclamer le rétablissement de l'électricité dans les zones qu'ils contrôlaient.

Pour son approvisionnement en électricité, l'Afghanistan, pays ravagé par la guerre pendant vingt ans, dépend aux trois quarts des pays voisins, essentiellement l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Depuis l'arrivée des talibans au pouvoir à la mi-août, le régime privé des aides internationales doit à ses partenaires entre 60 et 90 millions de dollars, selon les estimations.

ATS