Nouveau tour de vis

Kiev ferme ses écoles et limite ses transports en commun

ATS

5.4.2021 - 19:20

La ville de Kiev a imposé lundi de nouvelles restrictions contre le Covid-19, réservant les transports en commun aux employés des secteurs essentiels. Elle ferme également ses écoles maternelles et élémentaires.

ATS

5.4.2021 - 19:20

Vue générale de la place de l'indépendance quasiment déserte à Kiev, Ukraine, 5 avril 2021.
Vue générale de la place de l'indépendance quasiment déserte à Kiev, Ukraine, 5 avril 2021.
KEYSTONE

Ces restrictions, qui dureront «au moins» jusqu'au 16 avril, ont provoqué des embouteillages monstres dans la matinée, nombre d'habitants de la capitale ukrainienne ayant dû prendre des taxis -dont les prix ont plus que triplé- pour aller au travail.

Des entrepreneurs travaillant dans les secteurs dits essentiels (magasins d'alimentation, pharmacies, transports) ont par ailleurs accusé la mairie de ne pas avoir livré à temps les laissez-passer pour leurs employés permettant de prendre le bus ou le métro, qui circulaient pratiquement vides.

«Hôpitaux presque pleins»

Les maternelles ont fermé et les écoles élémentaires sont elles passées à l'enseignement à distance, suivant l'exemple des collèges, qui fonctionnaient déjà de cette façon depuis la fin mars.

Kiev, ville d'environ trois millions d'habitants, a enregistré lundi plus de 400 nouveaux cas de coronavirus et 32 décès en 24 heures, a indiqué le maire Vitali Klitschko. Au total, plus de 3600 habitants de la capitale sont morts depuis le début de la pandémie.

«Nos hôpitaux sont presque pleins», a prévenu lundi le maire, selon lequel le système de la santé est proche de l'"écroulement».

«Plus agressif»

«Le virus est plus agressif, il y a beaucoup de complications. Si avant, on hospitalisait deux personnes sur dix, maintenant on en hospitalise sept sur dix», a-t-il encore affirmé.

Ex-république soviétique au système de santé très délabré, l'Ukraine a recensé lundi 10'179 nouveaux cas de coronavirus et 254 décès sur tout son territoire, selon le ministère de la Santé.

Le pays avait enregistré un nouveau record de décès (421) et de cas quotidiens (20.341) samedi, alors que la campagne de vaccination, lancée le 24 février, est à la traîne. A ce jour, moins de 300'000 Ukrainiens ont reçu la première injection.

ATS