L'accélérateur Covid veut 31 milliards

ATS

26.6.2020 - 15:16

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a relevé que les quantités de vaccin requises seront sans précédent contre le coronavirus dans les différents pays.
Source: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

L'accélérateur sur l'accès équitable aux efforts contre le Covid veut distribuer 2 milliards de doses d'un futur vaccin d'ici fin 2021, mais aussi des tests et des médicaments. Il a besoin de 31,3 milliards de dollars (environ 29,6 milliards de francs).

Il faudra «des quantités de vaccin sans précédent», à une vitesse «sans précédent», a affirmé vendredi à Genève à la presse le directeur général de l'Organisation mondiale du santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus.

La cheffe scientifique de l'institution Soumya Swanimathan a répété qu'il fallait déjà investir dans la production de possibles vaccins avant de savoir s'ils fonctionneront. Un dispositif incontournable pour avoir dès 2021 de premières doses.

3,4 milliards reçus

L'accélérateur veut pouvoir acheminer la moitié des 2 milliards de doses dans les pays pauvres et à revenus intermédiaires. Parmi les 31,3 milliards demandés pour l'accélérateur lancé récemment par l'OMS et les présidents français Emmanuel Macron et de la Commission européenne Ursula von der Leyen, seuls 3,4 milliards ont été reçus pour le moment.

L'enveloppe requise atteint moins de 10% de ce que l'économie mondiale perd chaque mois en raison de la pandémie, selon l'OMS. Une grande campagne en ligne, avec un sommet et des concerts, pour attirer davantage de fonds est prévue samedi pour les citoyens.

Au total, outre les vaccins, l'accélérateur, qui regroupe plusieurs acteurs importants de la santé, les gouvernements, la société civile ou encore le secteur privé, veut distribuer 500 millions de tests et près de 250 millions de médicaments contre le coronavirus d'ici un an dans les pays pauvres et à revenus intermédiaires.

Après le succès prometteur de la dexaméthasone, «nous travaillons à évaluer le marché» pour savoir comment les répartir, a aussi affirmé un co-dirigeant de cette composante de l'accélérateur.

Retour à la page d'accueil

ATS