Bulgarie

L'ancien Premier ministre Borissov interpellé pour corruption

ATS

17.3.2022 - 23:01

L'ex-Premier ministre bulgare Boïko Borissov a été interpellé jeudi soir dans le cadre d'une enquête du parquet européen sur des soupçons de détournement de fonds européens, a annoncé le gouvernement.

Boïko Borissov, 62 ans, "a été placé en détention" ainsi que plusieurs membres de son parti conservateur, dont l'ex-ministre des Finances Vladislav Goranov, et une série de perquisitions ont eu lieu.
Boïko Borissov, 62 ans, "a été placé en détention" ainsi que plusieurs membres de son parti conservateur, dont l'ex-ministre des Finances Vladislav Goranov, et une série de perquisitions ont eu lieu.
ATS

ATS

17.3.2022 - 23:01

«Une vaste opération est en cours en relation avec 120 dossiers du parquet européen», selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

M. Borissov, 62 ans, «a été placé en détention» ainsi que plusieurs membres de son parti conservateur, dont l'ex-ministre des Finances Vladislav Goranov, et une série de perquisitions ont eu lieu.

«Personne n'est au-dessus de la loi», a commenté sur Facebook le Premier ministre Kiril Petkov, élu en novembre dernier sur un programme d'éradication de la corruption.

Détermination saluée

Cette annonce intervient juste après une visite à Sofia de Laura Kövesi, qui dirige le parquet européen, nouvelle instance de lutte contre la fraude affectant le budget de l'UE.

Elle avait salué mercredi «la détermination» de M. Petkov, résolu à combattre les pratiques du passé dans ce pays, le plus corrompu de l'Union européenne.

Le parquet européen a ouvert des enquêtes portant sur des affaires de fraude dans les secteurs de l'agriculture, de la construction et en lien avec l'utilisation des fonds de relance économique post-Covid, avait précisé Mme Kövesi. «C'est pour cela que nous existons, c'est pour cela que nous sommes ici», avait-elle insisté.

En juin 2021, lors d'une précédente visite en Bulgarie, elle avait prévenu que le parquet n'hésiterait pas à enquêter sur des personnalités «puissantes ou riches».

Vague de manifestation en 2020

Au pouvoir depuis 2009 quasiment sans interruption, Boïko Borissov avait dû affronter une importante vague de manifestations à l'été 2020 contre la corruption qui gangrène le pays et ses liens supposés avec l'oligarchie.

Les élections législatives du printemps 2021 avaient scellé sa chute, avant une période d'instabilité politique et l'avènement d'un gouvernement réformateur dirigé par Kiril Petkov, un entrepreneur de 41 ans formé à Harvard.

ATS