Visite à l'armée L'ex-président russe Medvedev dit s'être rendu en Ukraine

ATS

26.9.2023 - 16:59

L'ex-président russe Dmitri Medvedev, numéro deux du Conseil de sécurité de son pays, a dit mardi avoir visité un site d'entraînement militaire dans l'est de l'Ukraine. Il a en outre annoncé que l'armée russe avait recruté 325'000 personnes depuis le début de l'année.

L'ex-président russe Dmitry Medvedev au premier plan à droite, rend visite à des troupes dans la région ukrainienne sous contrôle russe de Donetsk, le 15 septembre dernier, selon une vidéo postée sur les réseaux sociaux.
L'ex-président russe Dmitry Medvedev au premier plan à droite, rend visite à des troupes dans la région ukrainienne sous contrôle russe de Donetsk, le 15 septembre dernier, selon une vidéo postée sur les réseaux sociaux.
ATS

ATS

26.9.2023 - 16:59

«J'ai visité le site d'entraînement près de la ligne de front sur le territoire de la DNR (République populaire de Donetsk, ndlr) sur ordre du président» Vladimir Poutine, a déclaré M. Medvedev dans une vidéo postée sur le réseau social russe VKontakte.

Son inspection a montré que l'entraînement assuré sur ce site était «adéquat», et que les troupes faisaient preuve de «volonté», de «fermeté» ainsi que «d'un esprit victorieux», s'est-il félicité.

Depuis le début du conflit, plusieurs hauts responsables russes se sont rendus en Ukraine. M. Poutine avait par exemple effectué en mars une visite surprise à Marioupol, ville dévastée par les bombardements dans le sud ukrainien, puis s'était rendu en avril dans la région de Lougansk (est de l'Ukraine).

Nouvelles recrues

Dmitri Medvedev a en outre annoncé que l'armée russe avait recruté plus de 325'000 personnes depuis le début de l'année, soit 45'000 de plus que les précédents chiffres datant de début septembre.

Du 1er janvier au 26 septembre, «plus de 325'000 personnes ont été acceptées» au sein des forces armées, a-t-il dit.

Depuis le printemps, l'armée russe mène une vaste campagne de recrutement volontaire, à grand renfort de publicité dans les rues et sur Internet, en promettant des salaires et avantages sociaux et bancaires particulièrement alléchants aux futurs soldats.

ATS