L'Ontario durcit et prolonge son confinement 

ATS

17.4.2021 - 12:31

L'Ontario, province la plus peuplée du Canada, durcit et prolonge son confinement pour freiner la pandémie en fermant notamment ses frontières aux déplacements non essentiels, a annoncé vendredi son Premier ministre, Doug Ford.

ATS

17.4.2021 - 12:31

Ontario Premier Doug Ford responds to a question during his daily update regarding COVID-19 at Queen's Park in Toronto on Saturday, April 11, 2020. (Tijana Martin/The Canadian Press via AP)
«Nous sommes en train de perdre la bataille en cours entre les variants et les vaccins», a déclaré Doug Ford lors d'une conférence de presse. (archives)
KEYSTONE

La province canadienne de 14 millions d'habitants recensait vendredi 4812 nouveaux cas de Covid-19, du jamais vu depuis le début de la pandémie, et 25 morts.

«Nous sommes en train de perdre la bataille en cours entre les variants et les vaccins», a déclaré Doug Ford lors d'une conférence de presse. «Le rythme des livraisons de vaccins ne suit pas la transmission des nouveaux variants», a-t-il précisé.

«Mais (...) nous pouvons changer ça. Nous sommes à terre, mais ce n'est pas fini», a-t-il ajouté en prolongeant de deux semaines le confinement en vigueur depuis le 8 avril jusqu'au 19 mai, assorti d'un ordre aux Ontariens de rester chez eux et de ne sortir que pour des besoins essentiels.

La police pourra sévir contre les contrevenants en leur imposant une amende de 750 dollars canadiens (500 euros).

Magasins: entrée limitée

Le gouvernement ferme également les chantiers de construction non essentiels, limite les rassemblements extérieurs aux seuls membres d'une famille et une autre personne, interdit les sports extérieurs comme le golf ou le basket-ball.

Il limite par ailleurs à 25% la capacité d'accueil des commerces essentiels, comme les pharmacies ou les supermarchés, ainsi qu'à 10 personnes les mariages, les funérailles ou les cérémonies religieuses.

Les frontières interprovinciales avec le Québec et le Manitoba seront fermées aux déplacements non essentiels à partir de lundi.

Au Québec aussi

Le Québec, deuxième province la plus peuplée, a immédiatement emboîté le pas à l'Ontario en annonçant lui aussi la fermeture de leur frontière commune.

«Les variants n'ont pas de frontières. Nous travaillons tous ensemble pour casser cette 3e vague», a déclaré François Legault, Premier ministre du Québec, sur Twitter.

«Nous assurerons un contrôle serré des déplacements» entre les deux provinces, a promis la ministre québécoise de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

L'Ontario, où un peu plus de 22% de la population a reçu une première dose de vaccin, bat depuis plusieurs jours des records de nouveaux cas de Covid-19, d'hospitalisations et de patients aux soins intensifs, qui submergent son système de santé.

Et sans mesures fermes, les nouveaux cas pourraient atteindre 30'000 par jour d'ici juin, avait averti vendredi midi un comité scientifique conseillant le gouvernement ontarien.

Un scénario de modélisation plus optimiste faisait état de plus de 10'000 cas quotidiens.

Le pays a enregistré plus de 1,1 million de contaminations depuis le début de la pandémie et quelque 23'500 morts.