El Niño L'ONU appelle le monde à se préparer -  L'enfant terrible de la météo est de retour

blue news avec ATS

3.5.2023 - 10:00

Le monde doit se préparer à un courant chaud El Niño, avec comme effet une augmentation des températures cette année, selon l'ONU. La probabilité atteint 60% de mai à juillet et s'étend ensuite, a dit mercredi à Genève l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) dirigée par Petteri Taalas estime que la probabilité d'un courant chaud El Niño dans les prochains mois augmente avec des effets à attendre dans différentes régions (archives).
L'Organisation météorologique mondiale (OMM) dirigée par Petteri Taalas estime que la probabilité d'un courant chaud El Niño dans les prochains mois augmente avec des effets à attendre dans différentes régions (archives).
ATS

3.5.2023 - 10:00

Après trois ans, le courant froid La Niña est désormais terminé après une durée exceptionnellement longue de trois années. Des conditions neutres sont observées actuellement sur le Pacifique dans la zone tropicale.

De juin à août, la probabilité d'un phénomène El Niño atteint 70% et augmente encore de dix points de pourcentage pour juillet à septembre. 

Les météorologues et les climatologues du monde entier sont sur le qui-vive. «Une évolution importante du système climatique planétaire se met en place cet été avec l'émergence probable du phénomène El Niño»

C'est quoi, El Niño, l'enfant terrible de la météo ?

  • El Niño est surnommé « l’enfant terrible de la météo »
  • Il survient en moyenne tous les trois à quatre ans. Le dernier remonte à 2018-2019, ce qui suggère que son retour cette année ne serait pas une aberration statistique.
  • C'est un événement climatique qui se produit dans l'océan Pacifique tropical. Il se caractérise par une élévation de la température de surface de l'eau de mer, qui a des répercussions sur le climat à l'échelle mondiale.
  • En général, les alizés soufflent de l'est vers l'ouest, poussant les eaux chaudes de surface vers l'ouest. Cependant, pendant El Niño, les alizés faiblissent, voire s'inversent, ce qui permet aux eaux chaudes de surface de se déplacer vers l'est, vers la côte ouest de l'Amérique du Sud.

Un nouvel El Niño «va probablement aboutir à une augmentation du réchauffement mondial et étendre la menace de records de températures», affirme le secrétaire général Petteri Taalas. Il faut s'attendre aux effets les plus importants pour 2024. «Le monde devrait se préparer», ajoute M. Taalas.

Le courant froid La Niña a exacerbé les sécheresses et les inondations dans différentes parties du monde. Les effets sont habituellement inverses à ceux d'El Niño. Cette situation rend important un système d'alerte pour tous, ajoute l'ONU.

Les effets d'El Niño sur les températures se font en général sentir l'année suivant l'émergence du phénomène météorologique. Son impact se fera donc sûrement plus ressentir en 2024.

blue news avec ATS