L'ONU lance un fonds pour aider les Afghans

sn, ats

21.10.2021 - 11:37

L'ONU lance un fonds pour aider des millions d'Afghans face à l'implosion de l'économie actuelle dans ce pays. Dévoilé jeudi à Genève, celui-ci doit notamment soutenir les micro-sociétés et garantir un revenu provisoire de base pour les plus vulnérables.

sn, ats

21.10.2021 - 11:37

epa09525440 People inspect the scene of a bomb blasts during Friday congregational prayers at Shi'ite Muslims Mosque in Kandahar, Afghanistan, 15 October 2021. At least 32 worshipers died, and many others suffered injuries in a powerful explosion that ripped through a Shia mosque in the southern Afghan city of Kandahar during Friday prayers, officials said. The Islamic State has carried out numerous attacks, in recent years, against the Shia minority, especially the Hazaras. The Taliban have launched massive operations against the Islamic State in different Afghan provinces, aiming to finish a group that they consider the main threat to their government. EPA/STRINGER
Il faut lutter contre la crise financière sur le plan intérieur et en concertation avec la communauté internationale, selon l'ONU. (image d'illustration)
KEYSTONE

Il faut oeuvrer rapidement avec «l'implosion qui a lieu actuellement», a affirmé à la presse le chef du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) Achim Steiner. Pour la première année, le dispositif doit rassembler plus de 650 millions de dollars (plus de 613 millions de francs) pour aider 4,5 millions de personnes, avant d'être élargi si le financement est suffisant.

Il va notamment soutenir des emplois pour améliorer les infrastructures publiques, mais il ne paiera pas des salaires. Les petites entreprises seront aidées, de même que des start-up. Pour les personnes plus âgées et les handicapés notamment, un revenu provisoire sera garanti. Il faut lutter contre la crise financière sur le plan intérieur et en concertation avec la communauté internationale, selon l'ONU.

«Nous avons démarré ces activités», a aussi dit M. Steiner. Mais le financement limité «va rapidement être terminé», raison pour laquelle l'ONU en appelle à l'assistance des différents acteurs. Elle répète également l'importance de ne pas priver les femmes d'activités professionnelles. Sans celles-ci, une «société s'écroule», a affirmé une responsable de l'agence onusienne pour l'Asie/Pacifique.

Le fonds va s'ajouter à l'appel humanitaire de 600 millions de dollars de l'ONU pour l'approvisionnement en nourriture ou en matériel jusqu'à la fin de l'année. Les deux «se complètent», estime M. Steiner.

L'ONU souhaite que l'aide acheminée par le fonds puisse être réalisée le plus possible en monnaie locale, une situation qui n'est toutefois pas suffisante dans l'immédiat en raison du manque d'un véritable système financier afghan. Des dispositifs supplémentaires pour le traçage et l'utilisation ont été pris. Plus de 1500 travailleurs dans les communautés et des experts indépendants vont être activés pour convaincre les donateurs.

sn, ats