L'Europe a «de nouveau un ami» à la Maison Blanche

ATS

20.1.2021 - 10:46

L'Europe invite le président américain Joe Biden à une réunion avec les dirigeants de l'UE afin de «construire ensemble un pacte fondateur nouveau» pour les relations transatlantiques, ont déclaré mercredi les présidents des institutions européennes.

La présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen a déclaré en ce 20 janvier, jour d'investiture aux Etats-Unis: «Ce jour apporte de bonnes nouvelles: les Etats-unis sont de retour et l'Europe est prête à renouer avec un ancien partenaire de confiance».
KEYSTONE

L'Europe «a de nouveau un ami à la Maison Blanche après quatre longues années» de présidence Trump, a lancé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen devant le Parlement européen, quelques heures avant l'investiture de Joe Biden.

«Ce jour apporte de bonnes nouvelles: les Etats-unis sont de retour et l'Europe est prête à renouer avec un ancien partenaire de confiance pour donner une nouvelle vie à notre précieuse alliance», a-t-elle ajouté.

«Pour un monde meilleur»

«Je voudrais adresser de manière solennelle aujourd'hui, en ce jour d'entrée en fonction de Joe Biden un appel un appel à construire ensemble un pacte fondateur, nouveau, pour une Europe plus forte, pour des Etats-Unis plus forts et pour un monde meilleur», a pour sa part annoncé le président du Conseil européen, Charles Michel.

«Ce nouvel agenda pour l'Europe et pour les Etats-Unis que nous souhaitons mettre sur la table est un agenda ambitieux, et c'est pourquoi, en ce premier jour de son mandat, je souhaite inviter le président Biden en Europe pour participer à une réunion extraordinaire du Conseil européen à Bruxelles, réunion qui pourrait se tenir en parallèle à un sommet de l'Otan», a-t-il proposé.

Charles Michel a discuté mardi soir avec le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg de la possibilité d'organiser la réunion européenne en même temps que le sommet de l'Otan auquel participera le président Biden. Les dates restent encore à fixer et dépendront de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

Retour à la page d'accueil

ATS