Afghanistan

L'un des responsables talibans les plus secrets montre son visage

ATS

5.3.2022 - 14:45

La seule photo connue de lui figurait sur un avis de recherche du FBI: Sirajuddin Haqqani, l'un des dirigeants talibans les plus secrets, s'est montré samedi pour la première fois à visage découvert lors d'une cérémonie officielle à Kaboul.

Sirajuddin Haqqani
usqu'à leur prise du pouvoir en août, Sirajuddin Haqqani était à la fois l'un des trois chefs adjoints des talibans dirigés par Hibatullah Akhundzada, et le chef du puissant réseau qui porte son nom.
KEYSTONE

ATS

5.3.2022 - 14:45

Haqqani, à la tête du puissant ministère de l'Intérieur du gouvernement islamiste au pouvoir depuis août dernier, n'apparaissait jusque-là que photographié et filmé de dos ou bien le visage toujours flouté.

«Pour votre satisfaction et pour établir votre confiance (...) j'apparais dans les médias lors d'une réunion publique avec vous», a-t-il déclaré dans un discours lors d'une cérémonie de promotion d'élèves de l'école de police.

Jusqu'à leur prise du pouvoir en août, Sirajuddin Haqqani était à la fois l'un des trois chefs adjoints des talibans dirigés par Hibatullah Akhundzada, et le chef du puissant réseau qui porte son nom.

Akhundzada lui-même n'a pas été vu en public depuis la prise de pouvoir des talibans, et certains analystes afghans pensent qu'il n'est peut-être plus en vie.

Recherché par le FBI

Le réseau Haqqani est accusé d'avoir commis certains des attentats les plus violentes perpétrés par les talibans en Afghanistan ces 20 dernières années.

Sirajuddin Haqqani figure toujours sur la liste des suspects les plus recherchés du FBI, qui a promis jusqu'à 10 millions de dollars pour toute information pouvant mener à son arrestation. Cet avis reproduit une photo de son visage mais de profil et recouvert d'un châle, et deux croquis en noir et blanc de face.

Des clichés d'Haqqani pris samedi ont été largement partagés sur les réseaux sociaux par des responsables talibans. Lors de la cérémonie, il est apparu comme de nombreux hauts dirigeants du régime, portant une longue barbe fournie et un turban noir surmonté d'un châle blanc.

Il s'est affiché ainsi pour que «vous puissiez voir combien notre direction a de la valeur», a-t-il dit.

L'apparition publique du ministre suggère également la confiance accrue des talibans dans leur emprise sur le pays.

Plusieurs diplomates étaient présents à la cérémonie, dont l'ambassadeur du Pakistan, même si aucun pays n'a encore reconnu le régime des fondamentalistes islamistes.

Soutenu par la CIA

Le réseau Haqqani, fondé dans les années 1970 par Jalaluddin Haqqani, le père de l'actuel ministre de l'Intérieur, a été soutenu par la CIA pendant la guerre des mudjahidines contre l'occupation soviétique en Afghanistan.

Sirajuddin Haqqani, qui serait âgé d'une quarantaine d'années, a succédé à son père mort en 2018.

Il a notamment été accusé de l'attaque meurtrière en 2008 contre l'hôtel Serena à Kaboul qui a fait six morts, et d'au moins une tentative d'assassinat contre l'ancien président afghan Hamid Karzai.

Il aurait été la cible de plusieurs frappes de drones américaines, tant en Afghanistan qu'au Pakistan, et dans la région frontalière au Waziristan du nord, fief du réseau.

Le FBI, qui le qualifie de «terroriste mondial», l'accuse d'entretenir des «liens étroits» avec le réseau Al-Qaïda.

ATS