La Chine accuse les Occidentaux «Qui cherche à tirer profit de la guerre en Ukraine? La réponse est claire»

ATS

11.7.2024 - 05:57

La Chine a exhorté jeudi l'OTAN à arrêter «d'inciter à la confrontation» entre blocs après les critiques de l'alliance accusant Pékin d'apporter une aide cruciale à Moscou dans son invasion de l'Ukraine. 

Selon Pékin, l'OTAN a "une mentalité digne de la guerre froide" et tient une "rhétorique belliqueuse",
Selon Pékin, l'OTAN a "une mentalité digne de la guerre froide" et tient une "rhétorique belliqueuse",
ATS

11.7.2024 - 05:57

Les dirigeants de l'OTAN, réunis mercredi en sommet à Washington, ont exprimé leurs «profondes préoccupations» face au rapprochement entre la Russie et la Chine. Ils ont dénoncé le soutien de Pékin à l'effort de guerre russe en Ukraine, selon un communiqué final.

«Le resserrement du partenariat stratégique entre la Russie et la Chine, ainsi que leurs tentatives, se conjuguant entre elles, qui visent à déstabiliser l'ordre international fondé sur des règles et à le remodeler, suscitent de profondes préoccupations», ont-ils affirmé.

La Chine «joue désormais un rôle déterminant dans la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine», ont-ils ajouté, appelant Pékin, «en sa qualité de membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU [...] à cesser de soutenir matériellement et politiquement l'effort de guerre russe».

«L'OTAN devrait cesser d'inciter à la confrontation»

La Chine a exprimé jeudi son «vif mécontentement» et dénoncé un communiqué de l'OTAN «empreint d'une mentalité digne de la guerre froide et d'une rhétorique belliqueuse», selon un communiqué du porte-parole de la mission chinoise auprès de l'Union européenne (UE).

«L'OTAN devrait cesser de faire du tapage sur une soi-disant menace chinoise, cesser d'inciter à la confrontation et à la rivalité et contribuer davantage à la paix et à la stabilité dans le monde», a-t-il souligné, dénonçant des propos «remplis» de «calomnies».

La Chine appelle à des pourparlers de paix, s'est engagée à ne pas fournir d'armes à la Russie et appelle au respect de l'intégrité territoriale de tous les pays. Mais elle n'a jamais condamné Moscou pour son invasion.

«Nous n'avons jamais fourni d'armes létales à l'une ou l'autre des parties au conflit et nous exerçons un contrôle strict sur les exportations de produits à double usage, y compris les drones civils», a assuré le porte-parole.

«La crise ukrainienne dure depuis longtemps. Qui jette de l'huile sur le feu? Qui attise les flammes? Et qui cherche à en tirer profit? La réponse est claire pour tout le monde», a-t-il déclaré, semblant viser ainsi les Occidentaux et notamment les Etats-Unis, qui fournissent des armes à l'Ukraine.

Un prétexte

Le sommet de l'OTAN doit accueillir jeudi des pays partenaires de l'Asie-Pacifique, c'est-à-dire le Japon, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Australie, ce que Pékin perçoit comme un prétexte pour étendre l'influence de l'alliance vers l'Asie.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, s'était félicité mercredi que le communiqué de son organisation soit le plus ferme à l'égard de la Chine «jamais adopté» par l'alliance atlantique.

ATS