«Pas le droit d'expulser»

La Chine s'élève contre une exclusion de la Russie du G20

ATS

23.3.2022 - 10:43

La Chine s'est prononcée mercredi contre une exclusion de la Russie du prochain sommet du G20, envisagée par Washington après l'invasion de l'Ukraine. 

epa08561883 China's Foreign Ministry spokesperson Wang Wenbin speaks during a press conference in Beijing, China, 23 July 2020. The US Government ordered the closure of the Chinese consulate in Houston, Texas, by 24 July 2020 in an escalation of deteriorating relations between the US and China. EPA/WU HONG
«La Russie est un important pays membre (du G20), aucun membre n'a le droit d'expulser un autre pays», a estimé devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin. (archives)
KEYSTONE

ATS

23.3.2022 - 10:43

«La Russie est un important pays membre (du G20), aucun membre n'a le droit d'expulser un autre pays», a estimé devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin.

Proche du Kremlin, avec qui il partage une hostilité affichée envers les Etats-Unis, le régime chinois s'est abstenu de condamner l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Les Occidentaux préparent eux de nouvelles sanctions contre la Russie, alors qu'ils doivent se réunir jeudi à Bruxelles dans le cadre de l'Otan, du G7 et de l'Union européenne, un mois jour pour jour après l'invasion de l'Ukraine.

Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, a évoqué mardi une possible exclusion du président Vladimir Poutine du G20, dont le prochain sommet est prévu en Indonésie à la fin de l'année.

«Sur la question du G20, je dirai simplement ceci: nous pensons que la Russie ne peut pas faire comme si de rien n'était dans les institutions internationales et dans la communauté internationale», a dit M. Sullivan.

«Mais concernant des institutions précises et des décisions précises, nous aimerions consulter nos alliés, consulter nos partenaires dans ces institutions avant de nous prononcer», a ajouté M. Sullivan, alors que le président américain Joe Biden doit participer jeudi aux réunions de Bruxelles.

ATS