Josep Borrell

Les annexions rendent «presque impossible la fin de la guerre»

ATS

1.10.2022 - 15:58

L'annexion par Moscou de quatre nouveaux territoires ukrainiens occupés rend «presque» impossible la fin de la guerre en Ukraine, a estimé samedi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Josep Borrell estime que la Russie est en train de perdre la guerre mais que l'Ukraine ne l'a pas encore gagnée.
Josep Borrell estime que la Russie est en train de perdre la guerre mais que l'Ukraine ne l'a pas encore gagnée.
KEYSTONE

ATS

1.10.2022 - 15:58

Proclamée vendredi par le président russe Vladimir Poutine, l'annexion des régions de Donetsk, Lougansk, Zaporijjia et Kherson rend «beaucoup plus difficile, impossible, presque, la fin de la guerre», a déclaré M. Borrell sur la chaîne de télévision espagnole RTVE.

«La Russie est en train de perdre» la guerre, «elle l'a perdue en termes moraux et politiques», mais «l'Ukraine n'a pas encore gagné», a-t-il analysé un peu plus tard lors d'un forum à La Toja en Galice, où il a défendu les sanctions européennes infligées à Moscou et l'aide militaire à Kiev, et appelé à persévérer dans cette direction.

«Il faut faire mieux que ça»

«Il faut faire mieux que ça» et «faire prendre conscience au monde des raisons et des conséquences de cette guerre», a-t-il plaidé, rappelant que le Brésil et l'Inde s'étaient abstenus de condamner les annexions russes au Conseil de sécurité de l'ONU.

Selon Josep Borrell, les Européens ont construit «un jardin» qui est «entouré de jungle». «Si nous ne voulons pas que la jungle envahisse le jardin (...) il va falloir nous impliquer», a-t-il prévenu, appelant à l'Europe à notamment renforcer son arsenal militaire. «Ce n'est pas un caprice (...) c'est nécessaire, indispensable pour la survie», a-t-il jugé.

ATS