La pandémie se stabilise pour la première fois en plus de 2 mois

sn, ats

5.5.2021 - 09:55

sn, ats

5.5.2021 - 09:55

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus s'est stabilisé sur une semaine dans le monde, pour la première fois après neuf semaines d'augmentation. Celui des nouveaux décès a continué de s'étendre, de 6%, à plus de 93'500.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur general de l'OMS attend l'arrivee du conseiller federal de la sante, lors de sa visite du siege de l'Organisation mondiale de la sante (OMS WHO), ce vendredi 22 janvier 2021 a Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé un nombre de nouveaux cas assez similaire sur une semaine dans les différents pays (archives).
KEYSTONE

Selon des données publiées mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève et qui portent jusqu'à dimanche matin, près de 5,8 millions de nouvelles infections ont été déplorées. La progression de la pandémie en Asie, moins importante que la semaine précédente, et dans le Pacifique occidental a été compensée par les autres régions. L'Europe est celle où le recul le plus élevé a été atteint.

Côté nouveaux décès en revanche, la situation difficile en Asie empêche une amélioration. Dans cette zone, 48% de personnes supplémentaires au total ont succombé au coronavirus en une semaine. Le continent américain et la Méditerranée orientale ont également fait face à davantage de victimes. Contrairement aux autres régions, notamment l'Afrique où les nouveaux décès ont reculé de 13%.

Les variants continuent également de progresser. Parmi les plus répandus d'entre eux, la composante britannique est présente dans près de 150 pays et territoires. Celle identifiée en Afrique du Sud se trouve désormais dans près de 100 territoires et celle trouvée au Brésil dans 56 zones.

Pour la Journée mondiale de l'hygiène des mains mercredi, l'OMS relève à nouveau l'importance des recommandations pour lutter contre la pandémie. Selon une responsable de l'organisation, il semblerait que des améliorations sur l'accès aux infrastructures pour se laver les mains aient été observées depuis l'année dernière dans les pays en développement, mais il faudra attendre des données.

Des indications publiées en 2020 montraient qu'un quart des centres de santé dans le monde ne sont pas approvisionnés en eau de manière adaptée et un tiers manquent de matériel d'hygiène. Au total, plus 3,18 millions de personnes sont décédées de la pandémie. Plus de 151 millions d'infections ont été observées.

sn, ats