La pandémie se stabilise après près de deux mois de hausse

sn, ats

25.8.2021 - 09:56

La pandémie liée au coronavirus a été stable dans le monde la semaine dernière pour la première fois en près de deux mois. Les nouveaux décès ont légèrement augmenté pour s'établir à près de 69'000, mais cette extension est plus importante en Europe.

sn, ats

25.8.2021 - 09:56

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée à Genève par Tedros Adhanom Ghebreyesus a relayé une situation plus stable de la pandémie dans les différents pays (archives).
ATS

Selon des données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiées mardi soir à Genève et qui portent jusqu'à dimanche matin, plus de 4,5 millions de nouvelles infections ont été observées dans le monde. Soit moins de 85'000 cas supplémentaires par rapport aux nouvelles infections de la semaine précédente.

L'Europe est stable, avec un peu moins de 1,2 million de nouvelles contaminations. Parmi les autres zones, des augmentations ont été déplorées sur le continent américain et dans le Pacifique occidental. Elles sont compensées par les reculs dans une partie de l'Asie et en Méditerranée orientale.

Davantage de décès en Europe

Côté nouveaux décès, l'Europe a été en revanche la région où la situation s'est le plus détériorée la semaine dernière. Elle a dû faire face à plus de 10% de nouvelles victimes supplémentaires, un peu plus que le continent américain. Un recul de la même importance a été observé en Afrique. La situation est plutôt stable dans le Pacifique occidental et en Méditerranée orientale.

Le variant Delta continue de progresser. En une semaine, il s'est propagé à 15 nouveaux pays et territoires. Les trois autres considérés comme inquiétants ne se sont étendus qu'à quelques zones additionnelles, la composante identifiée en premier en Grande-Bretagne restant présente dans le plus grand nombre d'entre elles. Au total, près de 4,5 millions de personnes ont succombé à la pandémie. Près de 215 millions ont été infectées.

sn, ats