Russie-Irak Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov en visite à Bagdad

ATS

5.2.2023 - 20:55

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé dimanche soir en Irak pour rencontrer les dirigeants du pays et discuter notamment énergie et sécurité alimentaire à l'aune du conflit en Ukraine, a indiqué le porte-parole de la diplomatie irakienne.

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé dimanche soir à Bagdad, accompagné d'une importante délégation (archives).
Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé dimanche soir à Bagdad, accompagné d'une importante délégation (archives).
ATS

ATS

5.2.2023 - 20:55

M. Lavrov a atterri à Bagdad dimanche soir, à la tête d'une importante délégation incluant des représentants «d'entreprises pétrolières et gazières et des investisseurs», a indiqué à l'AFP le porte-parole de la diplomatie irakienne Ahmed al-Sahhaf.

Il rencontrera lundi matin son homologue irakien Fouad Hussein, a indiqué M. Sahhaf, cité par l'agence de presse étatique INA. Il s'entretiendra avec le Premier ministre Mohamed Chia al-Soudani, le président Abdel Latif Rachid, et le chef du Parlement Mohamed al-Halboussi.

La visite «confirme l'ouverture de l'Irak sur tous ses partenaires et amis», a précisé M. Sahhaf, soulignant l'importance «d'attirer des investissements (...) notamment dans l'énergie», selon INA.

L'Irak favorable à «tout processus de dialogue»

Le ministre russe et son homologue irakien «discuteront également des transformations en lien avec la sécurité et la stabilité de la région, et le point de vue irakien concernant les opérations militaires en Ukraine», avait expliqué jeudi M. Sahhaf à l'AFP.

M. Sahhaf avait alors rappelé que son pays était favorable à «tout processus de dialogue permettant de désamorcer cette escalade et d'alléger les crises (...) particulièrement dans les secteurs de la sécurité alimentaire et l'énergie», la guerre en Ukraine ayant entraîné une flambée des prix sur les marchés internationaux.

Proche allié de l'Iran, Bagdad entretient aussi des relations stratégiques avec les Etats-Unis, qui dispose toujours de militaires stationnés en Irak dans le cadre de la coalition internationale engagée contre le groupe jihadiste Etat Islamique (EI).

ATS