Texas

Le gouvernement craint que la tuerie en inspire d'autres

ATS

7.6.2022 - 17:37

Malgré l'horreur, des extrémistes ont applaudi sur internet la fusillade dans une école du Texas et appelé à mener des attaques comparables. Le gouvernement américain a mis en garde mardi contre ces comportements dans son dernier bulletin d'alerte antiterroriste.

La tuerie avait fait 21 morts, dont 19 élèves, dans une école texane.
ATS

ATS

7.6.2022 - 17:37

Le bain de sang, qui a fait 21 morts le 24 mai à Uvalde, «a été salué sur des forums internet connus pour promouvoir l'extrémisme domestique violent et les théories du complot, par des individus qui ont encouragé à le reproduire», écrit le ministère de la Sécurité intérieure.

D'autres ont «prétendu qu'il s'agissait d'une mise en scène organisée par le gouvernement dans le but de faire passer des mesures de régulation des armes à feu», ajoute le ministère. Aux Etats-Unis, les fusillades les plus médiatisées inspirent souvent d'autres individus perturbés et les chercheurs parlent d'un «effet d'imitation».

Selon le bulletin d'alerte amendé, celui-ci a joué dans la tuerie raciste du 14 mai à Buffalo, dans l'Etat de New York, où dix Afro-Américains ont été abattus dans un supermarché. Son auteur, un jeune suprémaciste blanc a en effet dit avoir été «inspiré» par l'assaut contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande en 2019, écrit le ministère.

Menace intérieure

D'après lui, la vague récente d'attaques meurtrières a montré que les Etats-Unis font face à une menace intérieure «complexe et dynamique» et celle-ci pourrait devenir «encore plus dynamique» dans les prochains mois.

Une décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement, attendue d'ici fin juin, un changement réglementaire à la frontière sud, qui devrait être suivi d'une hausse des arrivées de migrants, et les élections de mi-mandat en novembre risquent «d'être utilisés pour justifier des actes de violence», selon le bulletin.

Le ministère de la Sécurité intérieure, créé après les attentats du 11 septembre 2001, publie régulièrement ce type de mise en garde mais elles étaient historiquement consacrées aux menaces d'origine étrangère, notamment djihadistes. Le premier bulletin mettant l'accent sur les menaces intérieures avait été publié en janvier 2021, après l'assaut mené par des partisans de Donald Trump sur le Capitole.

ATS