Mise en examen

Le ministre français de la Justice convoqué par... la justice !

ATS

5.7.2021 - 15:09

ATS

5.7.2021 - 15:09

Le ministre français de la Justice Eric Dupond-Moretti est convoqué le 16 juillet pour être mis en examen, a indiqué lundi une source proche du dossier. Il est visé par une enquête sur de possibles conflits d'intérêts.

Le ministre français de la Justice Eric Dupond-Moretti est visé par une enquête sur de possibles conflits d'intérêts entre son action au gouvernement et ses anciennes fonctions d'avocat (archives).
ATS

Eric Dupond-Moretti doit être entendu par les magistrats de la Cour de justice de la République (CJR). C'est la seule juridiction en France à pouvoir juger les membres du gouvernement pour les actes délictueux ou criminels commis dans l'exercice de leurs fonctions.

La convocation a été remise au garde des Sceaux jeudi dernier en marge d'une perquisition rarissime menée au ministère de la Justice dans le cadre de cette enquête, selon la source proche du dossier. Les trois magistrats de la CJR ont perquisitionné jeudi pendant quinze heures les locaux du ministère de la justice.

Un des téléphones du garde des Sceaux a été saisi à cette occasion et le contenu des boîtes mails de plusieurs de ses collaborateurs a été «aspiré», selon une autre source proche du dossier.

«Extrêmement serein»

L'enquête pour «prise illégale d'intérêts» avait été ouverte en janvier, après des plaintes de trois syndicats de magistrats et de l'association Anticor. Ils accusent M. Dupond-Moretti d'avoir profité de ses fonctions de ministre de la Justice pour intervenir dans des dossiers pour lesquels il était auparavant avocat.

Dans le journal du Dimanche (JDD), Eric Dupond-Moretti, 60 ans, s'était dit «extrêmement serein». Il a dénoncé une manoeuvre de ces syndicats pour «obtenir un nouveau garde des Sceaux».

Avocat médiatique et clivant, habitué des plateaux télé et même des planches de théâtre où il a commencé à jouer en 2019, Eric Dupond-Moretti était probablement le pénaliste le plus connu du grand public. Avec sa «grande gueule», sa carrure et sa voix intimidantes, il a arraché 140 acquittements et gagné un surnom: «acquittator».

Père de deux enfants, en couple avec la chanteuse canadienne Isabelle Boulay, ce gros fumeur était devenu il y a près d'un an garde des Sceaux, contre toute attente.

ATS