Narendra Modi

Le premier ministre indien appelle au dialogue pour finir la guerre

ATS

2.5.2022 - 19:58

Le premier ministre indien, Narendra Modi, a appelé au «dialogue» pour mettre un terme à la guerre en Ukraine tout en évitant de condamner la Russie pour l'invasion de son voisin, lundi à Berlin, première étape de sa tournée européenne.

Narendra Modi a activement fait campagne au Bengale occidental (archives).
Le premier ministre indien, Narendra Modi, a appelé au «dialogue» pour mettre un terme à la guerre en Ukraine (archives).
KEYSTONE/FR103966 AP

ATS

2.5.2022 - 19:58

«Dès le début de la crise en Ukraine, nous avons immédiatement appelé à un cessez-le-feu et souligné le fait que le dialogue était le seul moyen de résoudre le conflit», a assuré M. Modi lors d'une conférence de presse avec le chancelier allemand Olaf Scholz.

«Nous croyons qu'aucune partie ne peut sortir victorieuse de cette guerre, tout le monde subira des pertes et c'est pourquoi nous sommes pour la paix», a-t-il ajouté alors qu'il est également attendu au Danemark et en France.

Difficile équilibre

L'Inde cherche un équilibre difficile entre ses relations avec l'Occident et celles avec la Russie, qui lui fournit une grande partie de ses besoins en armes et en énergie. Elle s'est abstenue de condamner ouvertement l'invasion russe de l'Ukraine, et de se joindre aux votes en ce sens aux Nations unies.

De son côté, le chancelier allemand a une nouvelle fois répété que la Russie, en déclenchant une invasion de l'Ukraine le 24 février, avait «remis en cause les principes fondamentaux du droit international».

Il a également réitéré ses appels au président russe Vladimir Poutine pour qu'il mette un terme à cette guerre.

Avant d'entamer ce déplacement européen, M. Modi avait indiqué que son voyage visait à «renforcer l'esprit de coopération» avec les partenaires européens, «des compagnons importants dans la quête de l'Inde pour la paix et la prospérité».

Inde associée au G7

Lors d'un point de presse dimanche, le secrétaire indien aux Affaires étrangères, Vinay Kwatra, avait précisé que M. Modi devrait «échanger des points de vue» sur la situation en Ukraine. Les pays européens «non seulement comprennent mais apprécient profondément» la position de l'Inde sur le conflit, avait-il ajouté.

Toutefois, selon M. Kwatra, la tournée de M. Modi vise surtout à renforcer le partenariat bilatéral, notamment dans le commerce, l'énergie et le développement durable.

Le chancelier allemand a annoncé avoir invité M. Modi au sommet des dirigeants du G7 le mois prochain, dans le cadre d'une initiative visant à forger une alliance plus large contre la Russie.

Selon l'agence Bloomberg News citant des sources anonymes, M. Scholz avait hésité à confirmer cette invitation compte tenu du refus de M. Modi de condamner l'invasion russe et du bond des livraisons de combustibles fossiles russes à l'Inde.

Le premier ministre indien doit maintenant se rendre à Copenhague pour un sommet Inde-Pays nordiques avec les premiers ministres du Danemark, de l'Islande, la Finlande, la Suède et la Norvège les 3 et 4 mai.

A l'occasion d'une brève escale en France, le 4 mai, il s'entretiendra avec le président Emmanuel Macron afin de faire le point sur des questions régionales et mondiales ainsi que sur la coopération bilatérale, selon le communiqué.

ATS