Rishi Sunak

«Le Royaume-Uni doit défendre plus fortement ses valeurs »

ATS

28.11.2022 - 00:08

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak va affirmer lundi que le Royaume-Uni doit défendre plus fortement ses valeurs de liberté et d'ouverture, en particulier face à la Chine et la Russie. Il fera cette déclaration dans son premier discours majeur de politique étrangère.

Rishi Sunak fera lundi son premier discours majeur de politique étrangère. (archives)
Rishi Sunak fera lundi son premier discours majeur de politique étrangère. (archives)
KEYSTONE

ATS

28.11.2022 - 00:08

«Nos adversaires et nos concurrents ont une stratégie sur le long terme. Face à ces défis, le court-termisme et les voeux pieux ne suffiront pas», doit déclarer Rishi Sunak, selon des extraits diffusés par Downing Street en amont du discours qu'il doit prononcer lundi à Guidhall, le palais de la City de Londres, devant un parterre de diplomates et de représentants du monde des affaires.

«Cela signifie être plus fort pour défendre nos valeurs et l'ouverture sur laquelle repose notre prospérité», doit-il encore ajouter. Cela veut dire aussi «tenir tête à nos concurrents, pas avec une grande rhétorique mais avec un pragmatisme robuste», doit-il ajouter.

Une vision de long terme

Selon Downing Street, dans ce premier discours majeur de politique étrangère depuis qu'il est devenu chef du gouvernement fin octobre, le Premier ministre doit notamment insister sur le fait que face aux ambitions la Chine et de la Russie, le Royaume-Uni doit aussi défendre une vision de long terme.

Celle-ci s'appuiera sur la relance des relations entre le Royaume-Uni et l'Europe, mises à mal par le Brexit, ainsi que dans la zone indo-pacifique, où la secrétaire d'Etat chargée de cette région Anne-Marie Trevelyan est en déplacement actuellement.

Mais pour avoir une voix qui porte sur la scène internationale, le Royaume-Uni doit avoir «une économie plus forte», doit dire M. Sunak, alors que le pays est enlisé dans une crise économique et sociale.

Londres est actuellement en train de réviser sa doctrine en matière de sécurité, de défense et de politique étrangère pour s'adapter au nouveau contexte géopolitique marqué notamment par la guerre en Ukraine, l'accroissement des tensions avec l'Iran ou avec la Chine.

L'été dernier, durant sa campagne pour Downing Street, qu'il avait perdue face à Liz Truss restée à peine plus d'un mois au pouvoir, Rishi Sunak avait qualifié le géant asiatique de «plus grande menace pour la sécurité» du monde et du Royaume-Uni.

Mi-novembre lors du dernier G20, il avait toutefois appelé à «une relation franche et constructive entre Londres et Pékin», dont les relations se sont tendues ces dernières années. Dans son discours lundi, Rishi Sunak insistera également sur le soutien de son pays à l'Ukraine.

ATS