Hong Kong

Le système de santé est «dépassé» par Omicron

ATS

14.2.2022 - 12:15

Les hôpitaux de Hong Kong atteignaient lundi leur taux d'occupation maximal, à 90%, ont annoncé les autorités après avoir reconnu que la vague de contaminations au variant Omicron du Covid-19 a porté un «coup dur» au système de santé de la ville, qui s'accroche à sa stratégie «zéro-Covid».

Les résidents font la queue pour se faire tester pour le coronavirus dans un centre de test temporaire pour COVID-19 à Hong Kong, le lundi 14 février 2022.
Les résidents font la queue pour se faire tester pour le coronavirus dans un centre de test temporaire pour COVID-19 à Hong Kong, le lundi 14 février 2022.
KEYSTONE

ATS

14.2.2022 - 12:15

Bien que le taux d'infection reste faible par rapport aux autres grandes villes de la planète, la politique de Hong Kong consistant à envoyer les cas, même asymptomatiques, dans les hôpitaux et les lieux de quarantaine a entraîné un engorgement des lits et une augmentation des temps d'attente.

Les autorités ont également annoncé lundi le décès en raison du Covid-19 de deux personnes âgées. La ville a connu la semaine dernière ses premiers décès liés au coronavirus en cinq mois, sept patients de plus de 70 ans et un petit garçon de quatre ans ayant succombé au virus.

L'assaut du variant très contagieux Omicron, qui a fait exploser le nombre de contaminations, «a porté un coup dur à Hong Kong et a dépassé la capacité de gestion de la ville», a reconnu dimanche soir la cheffe du gouvernement Carrie Lam.

Depuis le début de la pandémie, Hong Kong adhère à la politique «zéro Covid» de la Chine continentale, qui consiste à éradiquer tout départ d'infection grâce à un dépistage généralisé, des quarantaines de masse et des mesures de distanciation sociale prolongées.

Depuis la fin décembre, plus de 8.000 contaminations ont été enregistrées et les spécialistes redoutent que le nombre de cas quotidiens dépassent 25.000 d'ici le mois prochain.

Rester à la maison

Dimanche, les hôpitaux de la ville ont demandé aux personnes dont les symptômes sont «stables ou légers» de rester chez elles.

«L'augmentation considérable du nombre de cas confirmés ces derniers jours a allongé le délai d'admission des personnes testées positives dans les centres d'isolement», a admis Mme Lam, ajoutant que le gouvernement «n'épargnera aucun effort pour mettre en oeuvre» la stratégie actuelle de «zéro Covid».

Hong Kong a eu du mal à persuader sa population âgée de se faire vacciner, puisque seulement 50% des personnes de plus de 70 ans ont reçu une dose de vaccin. Le gouvernement a répété à plusieurs reprises que sa politique de «zéro Covid» avait pour but de donner plus de temps aux personnes pour se faire vacciner.

Les chercheurs ont prévenu vendredi que d'ici la fin mars, la ville, très densément peuplée, pourrait enregistrer 28.000 contaminations quotidiennes.

L'enseignement en présentiel dans les écoles maternelles, primaires et secondaires -- fermées depuis janvier -- restera suspendu jusqu'à début mars, a indiqué le Bureau en charge de l'éducation. Hong Kong avait enregistré un peu plus de 12.000 cas et 213 morts liés au Covid à la fin de 2021.

ATS