Les feux de forêt dévastateurs en Sibérie «quasiment» éteints

ATS

26.8.2021 - 14:46

Les vastes feux de forêts qui ont dévasté pendant une grande partie de l'été la Iakoutie, en Sibérie, sont «quasiment» éteints, ont rapporté jeudi les autorités russes. Ces dernières semblent voir le bout du tunnel dans cette crise.

Les écologistes mettent en cause la politique russe de lutte contre les feux de forêt. Notamment un décret gouvernemental de 2015 permettant aux autorités locales d'ignorer des incendies si le coût pour les éteindre dépasse les dommages estimés.
ATS

ATS

26.8.2021 - 14:46

Si la Russie connaît chaque année d'importants incendies, ils ont été particulièrement virulents cet été, ravageant plus de 17,3 millions d'hectares, tout particulièrement en Iakoutie, région vaste mais très peu peuplée du Nord de la Sibérie.

La Iakoutie a ainsi vu 9,9 millions d'hectares partir en fumée, soit plus que la superficie du Portugal. La fumée provoquée par les incendies avait même atteint le pôle Nord, selon la Nasa.

Plus que 520'000 hectares en feu

Il ne restait plus que 520'000 hectares en feu jeudi en Iakoutie, selon les chiffres du service russe de protection des forêts. La région connaît actuellement une baisse des températures et de la pluie.

«Le président (Vladimir Poutine) nous a chargé d'éteindre les incendies en Iakoutie. Cette tâche est quasiment accomplie. Il ne reste que quelques foyers persistants au sein de la zone de contrôle des incendies», a indiqué le vice-ministre des Situations d'urgence Alexandre Tchourian.

«Tirer les leçons»

Vladimir Poutine avait appelé mardi à «tirer les leçons» des incendies ayant ravagé le pays et alloué près de trois cent millions d'euros à la protection des forêts, au moment où des feux «extrêmes» sévissaient également dans les régions du centre de la Russie.

S'il est difficile de lier un incendie particulier au changement climatique, ce dernier rend ces désastres plus probables et virulents, si bien que les scientifiques relèvent que les feux actuels sont bien une conséquence de la hausse globale des températures.

Politique en cause

Les écologistes mettent aussi en cause la politique russe de lutte contre les feux de forêt. Notamment un décret gouvernemental de 2015 permettant aux autorités locales d'ignorer des incendies si le coût pour les éteindre dépasse les dommages estimés.

ATS