Les Philippines ont franchi le seuil des 2 millions de cas 

ATS

2.9.2021 - 09:03

Les Philippines ont franchi mercredi le seuil des 2 millions de cas de coronavirus. L'archipel continue de faire face à un nombre record de contaminations liées au variant Delta.

ATS

2.9.2021 - 09:03

Des travailleurs portant des combinaisons de protection désinfectent un marché public pour aider à empêcher la propagation du coronavirus dans la ville de Marikina, aux Philippines. (archives)
Des travailleurs portant des combinaisons de protection désinfectent un marché public pour aider à empêcher la propagation du coronavirus dans la ville de Marikina, aux Philippines. (archives)
KEYSTONE

Ces dernières semaines, les infections quotidiennes ont atteint le niveau le plus élevé depuis le début de la pandémie. L'archipel a enregistré mercredi 14'216 nouvelles infections, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à plus de 2 millions et 33'533 décès liés au Covid-19 sur une population de 110 millions d'habitants, selon les chiffres officiels.

«Il est possible que le nombre de cas augmente encore dans les prochains jours», a indiqué le ministère de la Santé. Pour la première fois lundi, le nombre de nouveaux cas a dépassé les 22'000, soit plus du double que le nombre de contaminations enregistrées le 6 août, date d'entrée en vigueur du confinement de Manille et de sa région.

Le représentant de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) aux Philippines, Rabindra Abeyasinghe, a affirmé que cette flambée épidémique était due au variant Delta, hautement plus contagieux qui a également frappé les pays de la région. «Plus de 70% des contaminations locales sont dues au Delta», a-t-il expliqué.

Pénurie de personnel soignant

Le confinement de Metro Manila – où vivent plus de 13 millions de personnes – a été prolongé jusqu'à la semaine prochaine pour tenter de juguler l'épidémie.

Selon M. Abeyasinghe, le récent confinement associé à une accélération de la campagne de vaccination et la hausse de la capacité hospitalière a, jusqu'à présent, permis d'éviter que le système sanitaire ne soit submergé.

Des groupements d'infirmiers ont cependant fait entendre leur voix pour dénoncer une grave pénurie de personnel soignant, notamment en raison de nombreuses démissions, qui peine à faire face à l'afflux de malades. Ils ont organisé des manifestations devant des hôpitaux pour réclamer une hausse des salaires et l'embauche de personnel supplémentaire.

ATS