Covid-19

Macron présentera vendredi «les perspectives» du déconfinement

ATS

28.4.2021 - 14:19

ATS

28.4.2021 - 14:19

Emmanuel Macron présentera vendredi «les perspectives» de sortie des mesures de restrictions contre le Covid-19, a annoncé mercredi le premier ministre français Jean Castex. Cette sortie sera «progressive à mesure que la campagne de vaccination se déploie».

epa09049247 French President Emmanuel Macron participates in the Act-A videoconference meeting with the African Union board at the Elysee Palace in Paris, France, 03 March 2021. The Act-A launched by the World Health Organization is the initiative to coordinate a global response to the Covid-19 pandemic. EPA/YOAN VALAT / POOL
Si le format de l'intervention du président n'est pas encore connue, Emmanuel Macron présentera vendredi «les perspectives» de sortie des mesures de restrictions contre le Covid-19.
KEYSTONE

Le chef du gouvernement n'a pas précisé le format de l'intervention du président, qui avait prononcé une allocution le 31 mars pour annoncer de nouvelles restrictions. M. Macron a esquissé lundi plusieurs pistes de déconfinement pour les semaines à venir, en soulignant que la levée des restrictions se ferait «tout doucement», notamment pour les restaurants ou les lieux culturels.

«La situation épidémique continue de s'améliorer à un rythme régulier: le nombre de cas quotidiens est passé en moyenne hebdomadaire de 38'000 cas au plus haut de cette troisième vague à 26'200 très précisément sur les sept derniers jours», a expliqué Jean Castex.

Le taux de reproduction (R) du virus a baissé à 0,89 mardi, selon lui. «Cela veut dire que le niveau de circulation reste élevé» mais que «nous voyons une tendance à la baisse, qui est plus lente qu'en novembre» et dont l'impact sur les hospitalisations «ne se traduit encore que très timidement dans l'évolution du nombre de malades en réanimation», a-t-il résumé.

«Bon rythme» pour la vaccination

Selon lui, la campagne de vaccination «avance à un très bon rythme avec 469'000 personnes vaccinées sur la seule journée d'hier». «L'objectif d'atteindre des 15 millions de personnes primo-vaccinées d'ici la fin de cette semaine et les 20 millions à la mi-mai est tout à fait à notre portée», a-t-il ajouté, en précisant que «60% des personnes ayant plus de 60 ans auront été vaccinées en première injection» mercredi soir.

Au cours du Conseil des ministres, le gouvernement a examiné le projet de loi de sortie de l'état d'urgence sanitaire le 2 juin, qui lui permet toutefois de conserver des compétences jusqu'au 31 octobre sur la circulation des personnes ou la fermeture de magasins si les conditions sanitaires l'exigent.

A partir de juin, la situation «ne sera plus celle de l'état d'urgence sanitaire», mais la future loi «devra nous permettre de répondre à un devoir de vigilance sanitaire» en donnant «la capacité d'une réaction rapide en cas de nouvelle accélération de l'épidémie, soit à l'échelle du pays, soit à celle d'un territoire particulier», a expliqué Jean Castex.

ATS