Corée du Nord

Moscou triche sur la Corée du Nord

ATS

17.9.2018 - 22:29

"Ses violations ne sont pas ponctuelles. Elles sont systématiques", a affirmé l'ambassadrice étasunienne Nikki Haley à propos de la Russie.
Source: KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE

A la veille d'un nouveau sommet intercoréen, l'ambassadrice étasunienne à l'ONU a accusé lundi la Russie de "tricher" avec les sanctions internationales imposées à la Corée du Nord pour la contraindre à renoncer à son programme nucléaire.

"La Russie doit cesser ses violations des sanctions à l'encontre de la Corée du Nord. Elle doit mettre un terme à ses efforts concertés pour dissimuler les preuves de violations des sanctions", a déclaré Nikki Haley devant le Conseil de sécurité.

"Ses violations ne sont pas ponctuelles. Elles sont systématiques", a-t-elle poursuivi, jugeant par ailleurs le moment mal choisi pour envisager un allégement des mesures de rétorsion, comme l'ont proposé la Chine et la Russie après l'ouverture des discussions entre Washington et Pyongyang.

Les Etats-Unis plaident, eux, pour le strict respect des sanctions pendant ces négociations "difficiles et sensibles", selon les termes employés lundi par Nikki Haley.

Confrontation contre-productive

Assurant que Pékin continuait à les respecter, son homologue chinois Ma Zhaoxu a quant lui à estimé qu'une confrontation avec la Corée du Nord ne mènerait qu'à une "impasse".

"Le recours à la force n’aurait que des conséquences désastreuses", a-t-il insisté, invitant les Etats membres du Conseil à faire preuve de cohésion sur le sujet.

Pyongyang poursuit ses programmes

Selon Rosemary DiCarlo, secrétaire générale adjointe de l'Onu chargée des affaires politiques, des progrès ont été accomplis récemment. "Mais des signes montrent que la RPDC (République populaire démocratique de Corée) poursuit et développe encore ses programmes nucléaires et balistiques".

Retour à la page d'accueil

ATS