«Va te faire foutre»

Musk se mêle de la guerre, les Ukrainiens se fâchent

AFP/dpa/uri

4.10.2022

Statut neutre pour l'Ukraine, renonciation à la Crimée et référendums sous contrôle de l'ONU : Elon Musk explique sur Twitter comment il pense que la guerre pourrait être résolue - les réactions sont violentes.

Le fondateur de Tesla, Elon Musk, a bouleversé le gouvernement ukrainien avec ses propositions.
Le fondateur de Tesla, Elon Musk, a bouleversé le gouvernement ukrainien avec ses propositions.
KEYSTONE

AFP/dpa/uri

4.10.2022

Le milliardaire high-tech Elon Musk s'est attiré les foudres du gouvernement ukrainien avec un plan de «paix» en Ukraine et un vote sur Twitter sur ses propositions. Le patron du constructeur américain de voitures électriques Tesla, personnalité la plus riche du monde, a fait voter lundi par ses plus de 107 millions de followers sur Twitter un plan en quatre points. Celui-ci comprend, entre autres, la suggestion de la tenue de nouveaux référendums dans les régions de l'Ukraine annexées par la Russie, sous la supervision de l'ONU.

«La Russie se retirera si telle est la volonté du peuple», a écrit Musk. Le multimilliardaire a également suggéré que la Crimée soit reconnue comme faisant partie de la Russie, que l'approvisionnement en eau de la Crimée soit sécurisé et que l'Ukraine reste «neutre», ce dernier faisant vraisemblablement référence aux ambitions du pays au sein de l'OTAN. Musk a appelé les utilisateurs de Twitter à voter «oui» ou «non» sur sa proposition.

L'entrepreneur, coutumier des déclarations provocatrices, a ajouté peu de temps après que son scénario était «probablement en fin de compte le résultat» de la guerre d'agression russe contre l'Ukraine. «La seule question est de savoir combien de personnes meurent avant cela.»

Il existe également un risque que le conflit conduise à une «guerre nucléaire», a écrit Musk. Le patron de Tesla pense que la victoire de l'Ukraine est peu probable, car la population russe est trois fois plus nombreuse.

«Aucun Ukrainien n'achètera jamais ta Tesla de m*»

La réaction des dirigeants ukrainiens ne s'est pas fait attendre. Le chef de l'Etat Volodymyr Zelensky a lancé son propre sondage sur Twitter avec la question : «Quel Elon Musk aimez-vous le plus : le supporter ukrainien ou le supporter russe ?»

En peu de temps, plusieurs centaines de milliers de personnes ont participé à l'enquête. Plus de 90% ont préféré Musk, qui soutient l'Ukraine.

L'ambassadeur ukrainien à Berlin, Andriy Melnyk, s'est montré plus explicite que Zelensky: «Va te faire foutre est ma réponse très diplomatique à toi Elon Musk», a-t-il écrit sur Twitter. «Maintenant, aucun Ukrainien n'achètera jamais ta putain de merde de Tesla. Alors bonne chance.»

Le seul scénario visé par les dirigeants de Kiev est une libération complète de toutes les zones occupées par la Russie depuis 2014, y compris la péninsule de la mer Noire en Crimée. Le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba a accusé Musk d'avoir utilisé le mot «paix» comme euphémisme pour la formule «Laissez les Russes assassiner et violer des milliers d'Ukrainiens innocents et voler plus de terres».

La Russie a envahi l'Ukraine le 24 février et, après avoir organisé des référendums simulés, revendique quatre territoires ukrainiens, dont certains sont occupés par les troupes russes. Lundi, la Douma d'Etat russe a ratifié les documents d'annexion signés il y a quelques jours.