Israël «Nous sommes près d'une grande victoire», estime Netanyahou

ATS

2.11.2022 - 02:37

«Nous sommes près d'une grande victoire», a déclaré mercredi l'ex-premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à l'issue des législatives. Les élections ont placé son parti, le Likoud, et ses alliés religieux et d'extrême droite sur la voie de rallier une majorité.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahou ne concourait pas en tant que premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite.
Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahou ne concourait pas en tant que premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite.
ATS

ATS

2.11.2022 - 02:37

«J'ai de l'expérience. J'ai fait quelques élections. Nous devons attendre les résultats définitifs, mais notre chemin, celui du Likoud, a prouvé qu'il était le bon. Nous sommes près d'une grande victoire», a lancé M. Netanyahou à ses partisans réunis à Jérusalem.

Peu avant, le premier ministre sortant Yaïr Lapid, dont le parti est crédité de la deuxième place, avait appelé à attendre les résultats finaux, car «rien n'est joué».

«Tant que le dernier bulletin de vote n'est pas compté, rien n'est joué. Nous attendrons patiemment, même si nous n'avons pas de patience, les résultats finaux», a déclaré M. Lapid lors d'un rassemblement des partisans de son parti Yesh Atid ("Il y a un futur") à Tel-Aviv.

Le Likoud en tête

Les projections des chaînes israéliennes créditent le Likoud de l'ex-premier ministre Benyamin Netanyahou de la première place aux législatives avec une trentaine de sièges, devant le parti Yesh Atid de M. Lapid avec environ 24 sièges.

La formation «Sionisme religieux» de Bezalel Smotrich et Itamar Ben Gvir doublerait ses appuis avec 14 députés, selon ces sondages qui créditent aussi les partis ultra-orthodoxes de bonnes performances.

Avec ses alliés des partis religieux et d'extrême droite, M. Netanyahou obtiendrait une majorité, selon les projections des chaînes israéliennes. La commission électorale n'a donné, de son côté, que des résultats parcellaires.

À l'issue des législatives du printemps 2021, Yaïr Lapid et Naftali Bennett avaient rassemblé une coalition hétéroclite pour chasser du pouvoir Benyamin Netanyahou. Mais cette coalition a perdu sa majorité ces derniers mois, ce qui a provoqué la tenue des élections de mardi, le cinquième scrutin en moins de quatre ans en Israël.

ATS