Nouvelle étape dans la collaboration entre Washington et Pékin

sn, ats

10.11.2021 - 20:21

La Chine du président Xi Jinping veut collaborer davantage avec les Etats-Unis sur le climat (archives).
ATS

Les Etats-Unis et la Chine ont décidé d'une nouvelle étape dans leur collaboration sur le climat. Les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre ont annoncé mercredi soir à Glasgow une feuille de route pour «renforcer leur action» dans la prochaine décennie.

sn, ats

10.11.2021 - 20:21

Devant la presse, l'émissaire chinois Xie Zhenhua a dit que les deux pays allaient oeuvrer ensemble pour atteindre les objectifs de diminution des émissions. Un «groupe de travail sera établi» pour appliquer cette déclaration commune, a-t-il également ajouté en marge de la COP26 après avoir conclu celle-ci avec l'émissaire américain John Kerry.

Une première rencontre dans ce format aura lieu au milieu de l'année prochaine pour décider d'"actions concrètes». Depuis plusieurs mois, les deux émissaires ont eux discuté à des dizaines de reprises au total. «Nous avons trouvé un accord commun», a affirmé à la presse M. Biden qui souhaite que les effets auront un impact sur d'autres régions.

L'accord, qui fait suite à un premier communiqué conjoint il y a sept mois, porte sur des questions allant de l'électricité verte à la déforestation en passant par le charbon ou la réduction des émissions de méthane sur laquelle Pékin, selon M. Biden, va établir un plan d'ici un an. «Il n'y a pas d'autre solution sur le climat que de collaborer» malgré les différences sur d'autres questions, a ajouté l'émissaire américain.

Les deux pays vont aussi oeuvrer à un succès de la COP26. Ou s'engager sur une approche établie sur la science. La Chine ne prévoit pas de neutralité carbone avant 2060 et elle a augmenté de plus d'un million de tonnes sa production quotidienne de charbon dans les semaines qui ont précédé la COP. Le président américain Joe Biden avait lui dénoncé la semaine dernière le fait que son homologue Xi Jinping ne s'était pas déplacé à Glasgow pour la réunion.

Les deux pays avaient tenté ces derniers mois d'apaiser leurs tensions plus largement. Le conseiller à la sécurité nationale américain Jake Sullivan et un haut responsable chinois Yang Jiechi avaient discuté il y a quelques mois à Zurich. Mais depuis, les tensions ont augmenté sur plusieurs questions sécuritaires.

L'accord est «un pas dans la bonne direction», a salué le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. «Je salue l'accord d'aujourd'hui entre la Chine et les Etats-Unis pour travailler ensemble pour prendre des mesures plus ambitieuses pour le climat pendant cette décennie», a-t-il indiqué sur Twitter, soulignant lui aussi que s'attaquer à la «crise climatique requiert une collaboration et une solidarité internationales».

sn, ats