«Pas touche à l'Ukraine»

On a manifesté pour la paix à Varsovie et Madrid

ATS

20.2.2022 - 21:05

Plusieurs centaines de personnes ont participé dimanche à Varsovie à une manifestation pour la paix en Ukraine, protestant contre «une possible nouvelle agression russe». Un rassemblement avait lieu aussi à Madrid.

A boy draped a Ukrainian national flag over his shoulders attends a march in support of Unity of Ukraine in Kramatorsk, Ukraine, Wednesday, Feb. 16, 2022. Tensions spiked anew over Ukraine on Thursday with conflicting claims over whether Russia had drawn down troops it has been massing for weeks around Ukraine, escalating hostilities in Ukraine's separatist-controlled east and intensified diplomacy. (AP Photo/Andriy Andriyenko)
Alors que Madrid et Varsovie en appelaient à la paix en Ukraine, des manifestations pour l'unité ont aussi eu lieu en Ukraine même.
KEYSTONE

ATS

20.2.2022 - 21:05

Les manifestants arboraient des drapeaux ukrainiens, et à Varsovie, ils étaient également venus avec les couleurs nationales polonaises, un drapeau européen et celui de l'opposition bélarusse.

«Nous sommes avec l'Ukraine», pouvait-on lire sur une banderole brandie dans le rassemblement de Varsovie ou, sur une autre, «Pas touche à l'Ukraine» tandis que la foule reprenait le slogan «Poutine au tribunal!». Les organisateurs ont indiqué dans un communiqué vouloir «exprimer leur opposition à une possible nouvelle agression russe contre l'Ukraine».

À l'autre bout de l'Union européenne, en Espagne, environ 500 personnes dont beaucoup d'Ukrainiens ont également manifesté à Madrid contre l'intention prêtée à la Russie d'envahir l'Ukraine, aux cris de «Stop Poutine», «Dites 'oui' à l'Ukraine».

«Nous sommes tous inquiets et nous avons peur parce que nous ne savons pas ce qui va arriver demain», a expliqué à l'AFP TV un Ukrainien résidant à Madrid, Ruslan Sendzyuk.

L'Occident accuse le président russe Vladimir Poutine d'avoir massé 150'000 soldats aux frontières ukrainiennes ces dernières semaines et de projeter une invasion, ce dont la Russie se défend, accusant en retour l'Ukraine de violer les accords internationaux.

Moscou demande le retrait des forces occidentales déployées en Europe de l'Est, notamment en Pologne, depuis l'effondrement du bloc communiste en 1991.

ATS