Ministère de la Défense Poutine poursuit sa purge et place sa cousine au poste de vice-ministre

ATS

17.6.2024 - 18:20

Vladimir Poutine a nommé lundi 12 nouveaux vice-ministres de la Défense en pleine purge visant des généraux et des responsables, arrêtés pour corruption dans la foulée du départ de l'historique Sergueï Choïgou. Le président russe a nommé une cousine.

Parmi les douze vice-ministres nommés lundi par décret présidentielle, y figure notamment Anna Tsiviliova, une cousine de Vladimir Poutine, sous sanctions européenne et britannique.
Parmi les douze vice-ministres nommés lundi par décret présidentielle, y figure notamment Anna Tsiviliova, une cousine de Vladimir Poutine, sous sanctions européenne et britannique.
IMAGO/SNA

17.6.2024 - 18:20

La première vague de changements était intervenue mi-mai, quand le chef du Kremlin, quelques jours après son investiture pour un cinquième mandat, avait remplacé M. Choïgou, en poste depuis 2012, par un économiste sans expérience militaire, Andreï Belooussov.

Vladimir Poutine avait justifié ce remaniement ministériel surprise par le besoin d'"optimiser» les dépenses militaires, qui ont explosé pour soutenir les besoins de l'armée en Ukraine.

Depuis, au moins cinq généraux ou responsables, dont des proches de l'ancien ministre, ont été arrêtés pour corruption, illustrant la montée en puissance des technocrates au sein du dispositif militaire du Kremlin.

Parmi les douze vice-ministres nommés lundi par décret présidentielle, y figure notamment Anna Tsiviliova, une cousine de Vladimir Poutine, sous sanctions européenne et britannique. Le lien de parenté n'a toutefois pas été officiellement confirmé en Russie.

Mme Tsiviliova aura notamment pour périmètre l'ensemble des questions relatives à l'aide sociale des militaires et leur logement, selon le ministère de la Défense.
Mme Tsiviliova aura notamment pour périmètre l'ensemble des questions relatives à l'aide sociale des militaires et leur logement, selon le ministère de la Défense.
IMAGO/ITAR-TASS/ Sipa USA

Elle était jusque-là à la tête de l'important Fonds des Défenseurs de la Patrie, mis en place en 2023 par le président russe, dont le but est officiellement «de fournir un soutien social personnalisé aux vétérans» du conflit en Ukraine et «aux familles des soldats décédés ou morts des suites de leurs blessures».

Mme Tsiviliova aura notamment pour périmètre l'ensemble des questions relatives à l'aide sociale des militaires et leur logement, selon le ministère de la Défense.

La corruption au sein des hauts échelons de l'armée russe, endémique depuis la chute de l'URSS en 1991, était l'une des critiques bruyamment formulées par le patron du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine, à l'origine d'une rébellion avortée en Russie en juin 2023 et décédé dans un crash d'avion deux mois plus tard.

ATS