Première visite en 12 ans Premier ministre japonais en Corée du Sud pour un important sommet

ATS

7.5.2023 - 12:35

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a affirmé dimanche à Séoul avoir «le coeur qui saigne» en pensant aux souffrances endurées par les Coréens sous la colonisation japonaise.

M. Yoon (à gauche) a fait du rapprochement entre Tokyo et Séoul une priorité.
M. Yoon (à gauche) a fait du rapprochement entre Tokyo et Séoul une priorité.
ATS

7.5.2023 - 12:35

«J'ai le coeur qui saigne face aux expériences très difficiles et tristes vécues par tant de personnes dans les dures circonstances de l'époque», a déclaré M. Kishida à l'issue d'un sommet avec le président sud-coréen Yoon Suk Yeol.

La visite officielle du Premier ministre japonais en Corée du Sud est la première depuis 12 ans. M. Yoon, s'était pour sa part rendu au Japon en mars.

Les relations entre les deux pays restent hantées par la brutale colonisation de la péninsule coréenne par le Japon entre 1910 et 1945. Mais M. Yoon, au pouvoir depuis mai 2022, a fait du rapprochement entre Tokyo et Séoul une priorité, encouragé en ce sens par les Etats-Unis face aux menaces nucléaires de la Corée du Nord.

«Il est de ma responsabilité, en tant que Premier ministre du Japon, d'hériter et de poursuivre les efforts de nos prédécesseurs qui ont surmonté des périodes difficiles, et de coopérer avec la Corée du Sud, en commençant avec le président Yoon, pour travailler en pensant à l'avenir», a ajouté M. Kishida.

ATS