Garrido et Corbière évincés «La honte», «un crime de lèse-Mélenchon»: tollé après une «purge» chez LFI

ATS

15.6.2024 - 09:21

Le député sortant de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière, non réinvesti par La France insoumise dans sa circonscription où il est élu depuis 2017, a accusé samedi matin Jean-Luc Mélenchon, dont il fut un temps un des plus proches, de «régler ses comptes».

Alexis Corbière a dénoncé un comportement «mesquin» et «petit».
Alexis Corbière a dénoncé un comportement «mesquin» et «petit».
IMAGO/Content Curation

15.6.2024 - 09:21

«Jean-Luc Mélenchon a réglé ses comptes avec moi et mes amies», les députées Danielle Simonnet et Raquel Garrido, également des «frondeuses» critiques de la direction de LFI et non réinvesties par la formation de gauche radicale, a affirmé Alexis Corbière sur franceinfo.

«Un parti politique émancipateur ça ne fonctionne pas comme une entreprise privée où le patron vous licencie car il ne peut plus vous encadrer», a tonné celui qui a longtemps été un compagnon de route de Jean-Luc Mélenchon, en fustigeant un comportement «mesquin» et «petit». «Vous devrez régler cette affaire au sein de LFI», a-t-il déclaré à l'adresse des futurs députés de la formation insoumise.

Sa compagne Raquel Garrido a déploré sur X qu'on lui fasse «payer le crime de lèse-Mélenchon».

Deux autres députés sortants, Hendrik Davi (Bouches-du-Rhône) et Frédéric Mathieu (Ille-et-Vilaine), ne sont pas non plus dans la liste des candidats de La France insoumise pour le scrutin des 30 juin et 7 juillet.

Aux yeux de la direction, ces élus sont coupables, selon M. Corbière, d'avoir «porté une ligne plus unitaire» ces derniers mois, alors que les divisions n'avaient de cesse de s'accentuer entre les différents partis de gauche.

«Vendredi, j'avais 350 personnes en meeting, les maires de Montreuil et Bagnolet (des villes de sa circonscription, NDLR) qui me soutiennent», a encore souligné le député sortant, qui a précisé qu'il maintenait «évidemment» sa candidature, même sans l'investiture de LFI.

«Il faut être dingue pour penser que de telles méthodes n'auront pas d'influence sur la mobilisation», a-t-il également regretté, en appelant cependant les électeurs de gauche à «ne pas sortir de la dynamique» de l'union et du Nouveau Front populaire.

ATS