Pékin Ruée vers les supermarchés après des rumeurs de confinement

ATS

12.5.2022 - 20:55

De nombreux habitants de Pékin se sont précipités jeudi dans les magasins d'alimentation, après des rumeurs évoquant un confinement imminent de la capitale chinoise, sur fond de rebond épidémique de Covid-19.

A Shanghai, des millions d'habitants confinés à la hâte fin mars s'exaspèrent de restrictions draconiennes, qui entraînent des problèmes d'approvisionnement en produits frais.
A Shanghai, des millions d'habitants confinés à la hâte fin mars s'exaspèrent de restrictions draconiennes, qui entraînent des problèmes d'approvisionnement en produits frais.
KEYSTONE

ATS

12.5.2022 - 20:55

La ville a fait dépister à plusieurs reprises ses 20 millions d'habitants, confiner des résidences avec des cas positifs et fermer ces derniers jours stations de métro et commerces non essentiels dans certains quartiers. De nombreux lieux publics sont clos et les habitants sont contraints au télétravail, en particulier dans le district de Chaoyang, le plus peuplé de la capitale et où sont installées de nombreuses multinationales.

A Shanghai, des millions d'habitants confinés à la hâte fin mars s'exaspèrent de restrictions draconiennes, qui entraînent des problèmes d'approvisionnement en produits frais.

Redoutant un tel scénario à Pékin, de nombreux habitants se sont rués jeudi dans les magasins d'alimentation, après des rumeurs sur internet faisant état d'un confinement imminent.

«Achats raisonnables»

Les autorités ont appelé la population à ne pas céder à la panique. Le «soi-disant confinement de la ville [...] est une rumeur», a assuré devant la presse un responsable de Pékin, Xu Hejian, appelant la population à des «achats raisonnables» et «à ne pas s'inquiéter» pour la nourriture.

La Chine est confrontée depuis deux mois à sa pire vague épidémique depuis la flambée initiale du début 2020. Le ministère de la Santé a rapporté jeudi à Pékin 47 cas positifs au Covid-19, dont 11 asymptomatiques. Plus de 800 cas ont été recensés depuis la fin avril.

Même si les chiffres de contamination restent minimes à l'échelle mondiale, les autorités appliquent strictement leur politique du zéro Covid et confinent des villes entières dès l'apparition de quelques cas.

ATS